Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 05:01

Vous êtes plus de 48 000 a avoir signé notre pétition pour peser sur la réforme de la Politique Agricole Commune (PAC) de l'Union Européenne et demander qu'une autre agriculture plus écologique, juste et solidaire soit encouragée. Merci pour votre soutien.

Aujourd’hui débute une étape essentielle dans le processus de réforme de la PAC : le dialogue entre la commission européenne, le parlement européen et les états membres. C’est la dernière ligne droite des négociations qui commence, le moment d’imposer la voix des citoyens dans ce débat en amplifiant notre mobilisation.

Pourriez-vous envoyer l'e-mail ci-dessous à vos amis pour qu’eux aussi soutiennent une agriculture d’avenir en Europe ?

Merci pour votre aide,

Nicolas Hulot,

Président de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme

 

i-field-good.jpg

Bonjour,

Chaque année, vous donnez, souvent sans le savoir, 100 euros pour soutenir majoritairement une agriculture gourmande en énergie et en pesticides.

En tant que citoyens européens, vous financez par vos impôts la PAC : la Politique Agricole Commune des États membres de l'Union européenne. Un budget colossal de 50 milliards d'euros par an, qui ne sert qu'en minorité une agriculture durable, et qui n'encourage pas les agriculteurs qui optent pour des pratiques plus écologiques, pourvoyeuses d'emploi, justes et solidaires. Il faut que cette tendance s'inverse.

Nous avons une occasion d'agir sans précédent : la PAC est actuellement en cours de réforme et cela ne se produit que tous les 7 ans. La Fondation Nicolas Hulot a donc lancé une pétition sur Change.org afin de soutenir une réforme de la PAC qui va dans le sens d'une agriculture d'avenir.

Cliquez ici pour signer notre pétition.

Nous demandons que cette réforme soit organisée autour de quatre principes : favoriser l'installation de nouveaux agriculteurs, accorder plus d'aides aux systèmes agricoles les plus respectueux de notre environnement, répartir de manière plus équilibrée les aides entre les types d'agricultures et les différents pays, et ne plus pénaliser les agricultures du Sud.

À la Fondation Nicolas Hulot, nous avons toujours eu à cœur de créer des passerelles entre les citoyens et les décideurs politiques. Cette réforme de la PAC est une opportunité sans précédent d'agir sur un sujet qui vous concerne.

Les députés européens ont déjà voté un premier texte qui ne propose que de maigres améliorations mais les discussions entre le Parlement européen, la Commission européenne et les représentants des états membres ne sont pas terminées. Vous avez donc la possibilité de faire entendre votre voix sur la manière dont cet argent est utilisé. Plus vous serez nombreux à soutenir ces principes, plus la portée de notre action sera importante.

Cliquez ici pour signer notre pétition pour une agriculture d'avenir, écologique, juste et solidaire.

En espérant compter sur votre soutien,

Nicolas Hulot,

Président de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme

Repost 0
ecrit par Nicolas Hulot - dans Environnement
commenter cet article
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 08:28

sydeme-coq-sur-le-tas-de-fumier.png

 

 

 

complétement coupés de la réalité quotidienne des gens!

 

rappelons que c'est vous qui payez avec votre redevance !

 

le Sydeme, c'est le coq sur son tas de fumier !

 

Repost 0
ecrit par Jean Mayer - dans Environnement
commenter cet article
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 07:56

mirabel-transition-energetique.jpg

A diffuser sans modération dans vos réseaux et auprès de vos adhérents - Merci

 

Bonjour à tous,


Vous trouverez ci-dessous le lien vers le questionnaire "Quelle transition énergétique pour demain ?" élaboré par MIRABEL-Lorraine Nature Environnement en partenariat avec le Syndicat Mixte du Pays Barrois :

http://mirabel-lne.asso.fr/sondage/transition-energetique


Ce questionnaire nécessite moins de 10 min de votre temps. Les réponses issues du questionnaire nous permettront d'étayer notre contribution au débat national sur la transition énergétique.

N'hésitez pas à le remplir et à le diffuser dans vos réseaux respectifs.
Merci d'avance pour vos contributions !

-- 
Dempsey PRINCET
Coordinateur régional
MIRABEL-Lorraine Nature Environnement
 mail : coordination@mirabel-lne.asso.fr
http://mirabel-lne.asso.fr/

 

Logo-mirabel-france-nature-environnement.jpg

Repost 0
ecrit par Jean Mayer - dans Environnement
commenter cet article
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 12:49

Dans le cadre des mesures compensatoires liées à l'installation de la ferme éolienne de Woelfling, il était prévu une étude sur la présence du milan royal et pour suivre son comportement dans son environnement qui se trouve ainsi perturbé.

Dans ce cadre la municipalité de Woelfling organise le samedi 13 avril à 9 h une rencontre avec les habitants du secteur intéressés par cette question. N'hésitez pas à participer à cette rencontre et à faire circuler l'affiche que vous trouvez ci jointe.


milan-royal-lpo-woelfling.png

 

pour télécharger l'affiche en Pdf, cliquer ici

Repost 0
ecrit par Jean Mayer - dans Environnement
commenter cet article
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 22:53

woelfling en avance photovoltaique

 

ainsi la commune de Woelfling, 750 habitants, serait avec ses 5 éoliennes et ses toits recouverts  de panneaux solaires serait "surement en avance"

 

on ne veut pas diminuer le mérite de Michael Weber, mais en tout cas c'est Sarreguemines avec ses 21 000 habitants qui est en retard !

 

Pas le moindre petit panneau installé, ni même prévu en 2013 sur les toits municipaux !

 

Allez Céleste! tu pourras les promettre aux prochaines élections !

 

au fait pourquoi Direct Energie ne commence t'il pas les travaux de la "ferme solaire" promise sur l'anciene décharge de Folp ?

 

Repost 0
ecrit par Jean Mayer - dans Environnement
commenter cet article
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 10:52

sydeme-un-monstre-technocratique.png

 

on apprend au détour de l'article consacré au tri ce jour :

 

"Enfin, les bleus sont incinérés ou dirigés vers un centre d’enfouissement. Alors, quid des sacs gris traditionnels ? « Si la caméra ne détecte aucune couleur, ou qu’elle en détecte deux, les déchets sont automatiquement emmenés avec les sacs bleus.""

 

autrement dit, non seulement- pour le secteur de Sarreguemines- les sacs bleus , chers et hyper épais sont enfouis sans aucune valorisation  pour les siècles à venir, mais en plus on découvre qu'ils ne servent à rien, puisque n'importe quel sac qui n'est ni orange , ni vert leur est automatiquement assimilé.

 

On s'interroge dans ces conditions sur la logique économique et écologique de l'ensemble du systéme !

 

Si on veut justifier les augmentations de la taxe et la diminution de la fréquence de ramassage par le fait qu'on nous donne des sacs, alors autant pour la collectivité les rendre le moins cher possible (noirs?) ou faits de matériaux recyclés ou encore biodégradables ! Au lieu de construire une usine pour faire des sacs on ferait mieux de les acheter au meilleur prix:.C'est une loi économique: si cette usine ne travaille que pour le Sydeme en dehors de tout environnement concurrentiel- ne serait-ce qu'en cherchant des clients à l'extérieur,  elle ne sera pas compétitive.


Et plutôt que d'obliger les citoyens à faire la queue pour avoir leur allocation de sacs ou encore devoir négocier pied à pied au bureau de retrait pour justifier de leur besoin, pourquoi ne pas officiellement dire que les sacs d'autres couleurs sont acceptés- et ne seront pas recyclés ou valorisés.

 

Et tant qu'on y est pourquoi ne pas revoir les sacs verts (trop grands en régle général et qui pour des raisons sanitaires devraient être changé chaque jour- au moins par temps chaud?)

 

Le Sydeme est le type même de superstructure technocratique: elle coute cher et au fur et à mesure perd la visison de sa raison d'être au profit d'un auto-developpement financé par les collectivités et les citoyens.


 


 


Repost 0
ecrit par Jean Mayer - dans Environnement
commenter cet article
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 13:37

http://www.actu-environnement.com/ae/news/code-minier-reforme-collectivites-territoriales-association-fiscalite-18089.php4

Droit minier : faut-il davantage associer les collectivités locales ?

La réforme du code minier pose de nombreuses et difficiles questions. Parmi celles-ci figurent l'association des collectivités territoriales aux décisions et l'instauration d'une fiscalité plus avantageuse pour ces dernières.


Juridique  |  20 mars 2013  |  Actu-Environnement.com

La commission du développement durable de l'Assemblée nationale a organisé aujourd'hui une nouvelle table ronde sur la réforme du code minier.


Après avoir auditionné l'avocat Arnaud Gossement, auteur d'un rapport sur la réforme minière, les représentants des industries pétrolières et extractives, puis le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, il s'agissait cette fois-ci pour les députés d'entendre le point de vue des associations de protection de l'environnement et les représentants de collectivités territoriales.


Droit de veto pour les élus locaux

"Aujourd'hui, les élus locaux ne peuvent s'opposer aux forages", relève le député écologiste Denis Baupin. Peut-on envisager de leur donner un droit de veto, interroge-t-il ?

Pour Michaël Weber, président du Parc naturel régional des Vosges du Nord et élu local, il est effectivement nécessaire d'associer davantage les élus. Association qui pourra se faire à travers le schéma national de valorisation du sous-sol, dont le principe a été annoncé par la ministre de l'Ecologie, Delphine Batho, le 6 février dernier, et ses éventuelles déclinaisons régionales, ainsi qu'au niveau des permis. Mais l'élu n'est pas convaincu par l'idée de donner un droit de veto à l'échelle de la commune.


Anne-Gaëlle Verdier, coordinatrice des programmes outre-mer au WWF, se demande d'ailleurs si le terme de "droit de veto" est bien approprié, même si elle déplore également une représentation insuffisante de l'ensemble des parties prenantes dans les projets miniers.

"Une information et une formation des élus est nécessaire", soutient Sophie Bringuy, représentante de l'Association des régions de France (ARF) et élue des Pays de la Loire, qui relate l'expérience de consultations d'une durée d'un mois seulement pour les collectivités en plein mois d'août.


L'idée d'un "droit de veto" semble donc ne pas faire l'unanimité, même si associations de collectivités et de protection de l'environnement s'accordent sur un renforcement de la participation du public et des collectivités territoriales aux processus de décision. Un point de vue non partagé par les industriels qui estimaient en février qu'accorder un rôle central aux collectivités et populations locales revenait à faire la part belle au syndrome "Nimby" et à renoncer à l'application de politiques jugées conformes à l'intérêt général par l'Etat.


Meilleure répartition des ressources fiscales

Quant à la question d'une meilleure répartition des recettes de la fiscalité minière au profit des collectivités territoriales, la députée socialiste Sabine Buis s'étonne que la question ait été évoquée plus spontanément par les industriels que par les représentants de collectivités. Il est vrai que les industriels y voient sans doute là un moyen de débloquer un grand nombre de situations.


La réforme de la fiscalité minière fait pourtant l'objet d'un certain consensus. La question est de savoir si les recettes doivent être affectées, souligne Jean-Paul Chanteguet, qui préside la commission du développement durable. En d'autres termes, doivent-elle alimenter un fonds régional ou tomber dans le budget général des communes concernées ?


"La question est complexe", reconnaît Sophie Bringuy pour l'ARF. Mais la fiscalité peut être le moyen d'internaliser certains coûts ou d'organiser une solidarité dans le temps et dans l'espace, estime l'élue. Le produit de la fiscalité peut être dédié au développement d'alternatives après la fin de la mine, ajoute Olivier Gourbinot, membre du réseau juridique de France Nature Environnement (FNE). Quant à Anne-Gaëlle Verdier du WWF, elle fait sienne la proposition du conseiller d'Etat Thierry Tuot d'instituer des redevances territorialisées destinées à alimenter un fonds de compensation écologique.


Pour Michaël Weber, toutefois, les ressources fiscales devraient être partagées entre les communes d'accueil et un "pot commun". Une telle solution permettrait, selon le représentant des parcs naturels régionaux, d'éviter un développement anarchique des concessions minières, tel que le connaît l'Allemagne dans un tout autre domaine qu'est l'éolien, tout en prévoyant une rétribution somme toute légitime de la commune d'accueil.

Des points de vue qui permettront aux parlementaire d'alimenter la discussion du projet de loi portant réforme du code minier que la ministre de l'Ecologie doit présenter en Conseil des ministres en juin prochain et dont l'adoption reste prévue à l'automne.


               

Laurent Radisson

Repost 0
ecrit par Jean Mayer - dans Environnement
commenter cet article
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 08:21

pdf117.jpg

 

Je me suis livré ce lundi à un exercice « pendulaire » entre la réunion du conseil municipal sur le débat d’orientation budgétaire (DOB), convoquée à 18h00 et le « lancement officiel du plan climat territorial » de la CASC à partir de 17h45.

Heureusement  les deux réunions étaient dans la même rue ! Mais la simultanéité des horaires en dit long sur l’absence de concertation entre la ville et l’agglo ou plutôt sur l’absence totale de sensibilité écologique de la majorité actuelle !

Pour mémoire la commission extra municipale  de l’environnement ne s’est pas réunie une seule fois depuis le début de la mandature !

La ville était donc représentée uniquement par le directeur des services technique et moi-même, brièvement : je suis en effet parti à 18h20 pour revenir à 20h20 , laissant l’examen des points divers du conseil à mes colistiers.

 

Il semble que j’ai raté le meilleur ! En effet au dire des spectateurs, le film et les questions qui l’ont suivi étaient intéressants, mais sans grand rapport avec Sarreguemines et l’agglomération.

 

Le président Roth, dont on connait l’éloquence et le charisme, a jugé bon de présenter et de conclure – heureusement brièvement !- cette manifestation et le plan climat seul au micro. Il n’a livré que peu de détails, d’ailleurs non significatifs (par exemple 1 véhicule électrique !) et pas de documents !

On trouvera sur le site de la CASC( http://www.agglo-sarreguemines.fr/developpement-durable ) le détail des travaux des groupes de travail ; beaucoup de personnes ont investi du temps, de l’énergie, de la créativité et mis leur sens de l’intérêt public au service de ce plan : il est dommage que le président et le vice président chargé du développement économique (un certain Céleste Lett, qui dans le même temps déclarait au conseil que le débat d’orientation budgétaire est purement formel et inutile !) n’aient pas jugé utile de véritablement mettre le travail de nombreuses personnes en avant et en valeur pour la réussite du plan climat.

J’ai l’impression que, comme souvent à Sarreguemines, la forme et la loi sont respectés, mais le fond, en l’espèce la défense de l’environnement est bafoué !

 

J’aurai en particulier aimé des détails sur le plan transport et mobilité, une des clés d’un développement eco-responsable et sur les propositions pour densifier l’habitat urbain et aider les habitants à mieux isoler leur logement et consommer moins d’énergie, qui est l’autre pilier d’une politique d’aide aux plus démunis et de défense de l’environnement.

 

Eric Kamblock

Repost 0
ecrit par Eric Kamblock - dans Environnement
commenter cet article
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 14:22

 sydeme-betise-technocratique.png

Au lieu de faire disparaitre l’usage des sacs plastiques, le Sydéme relocalise leur fabrication et enterre les sacs bleus super résistants sans aucune valorisation

Et le fait savoir à grand coûts de publicités payées dans le quotidien local et de prospectus « super sized » « Nos déchets ont de la ressource ! »(sic !) 8 pages quadri 25x39 cm 4 fois par an !

Et on ne vous reparle pas de l’absurdité écologique des déplacements pour aller à la déchetterie porter tout de qui est refusé, pour aller chercher son quota de sac, de la carte à puce pour fliquer les délinquants du déchet , etc.

Repost 0
ecrit par Jean Mayer - dans Environnement
commenter cet article
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 19:14

scandale de la décharge industrielle de Villoncourt

A l'initiative de l'association citoyenne locale CADEMOVI,
et du Comité de Salubrité Publique 88 fédérant plusieurs associations vosgiennes, FNE-MIRABEL ainsi que la CGT, la CFDT, la FSU et Solidaires,

une
grande manifestation régionale est organisée
Samedi 14 Avril 2012 à 10 heures
depart de Sercoeur (sur la route entre Epinal et Rambervillers),
marche de 2km sur la décharge de Villoncourt :

Il s'agit de dénoncer un
scandale d'ampleur nationale (lire la presse la semaine prochaine),
en cette fin de règne de Sarko en France (et de Poncelet dans les Vosges) :

La casse des services publics, le laxisme environnemental organisé,
le mépris des citoyens, des associations et des syndicats, l'asservissement des administrations à certains pouvoirs politiques et économiques locaux, l'ultra-libéralisme ...
conduisent tout un secteur à
l'insécurité sanitaire.

Une décharge industrielle est en train d'être installée par SITA-SUEZ
au milieu d'un vaste massif forestier richissime en biodiversité ...
à quelques mètres au-dessus d'une nappe d'eau dans des dolomies karstifiées, nappe qui n'a jamais cessé de surgir.

Le tout avec le silence consentant du  ministère en charge de l'environnement (du moins ce qu'il en reste) et des Préfets concernés.
La santé de milliers d'habitants est menacée, notamment le captage d'eau de Vaxoncourt,
 pour permettre aux "industriels vosgiens d'avoir une solution économique pour leurs déchets" :
                Polluer plus pour gagner plus ?

Mais notre plainte, relayée par Sandrine Bélier (EELV), validée par le Parlement Européen,
a abouti cette semaine à une demande d'explication de la Commission Européenne à l'Etat Français.

Nous exigeons la suspension immédiate des travaux,
et toutes les études indépendantes qui s'imposent, en particulier hydro-géologiques.


Citoyens et organisations, démocrates et écologistes,
venez massivement nous soutenir et dénoncer l'irresponsabilité du régime sarkozyste !

Merci de relayer massivement,
et de nous faire part de votre participation et de toute question sur cette adresse e-mail

Départ depuis Metz : RDV  à 8h15 Place de France samedi 14/04


pour le Comité de Salubrité Publique,

Sébastien HESSE

CGT DREAL Lorraine 

        

cliquer pour télécharger le PdF

Repost 0
ecrit par Jean Mayer - dans Environnement
commenter cet article

Articles Récents

  • la lettre du secrétaire #136:"une élection mal comprise"
    Au Sommaire: une élection mal comprise d'où vient le blé ? Le regard de Sébastien Lefort: "Campagne et moyens" qu'en pensez vous ?: "la réforme du statut des stagiaires" EDITO : "j'ai de la chance moi...." Rue Briques et Pavés: primaires à droite au Pays...
  • le lettre du secrétaire #135: "je reste, je suis socialiste"
    Au Sommaire: " je reste, je suis socialiste"- carte blanche à Gérard Filoche "Valls à gauche ?" La démo de cousin Hub: par Hubert Fuss "matraquage fiscal ? vraiment ? qu'en pensez vous ?: la réforme territoriale ? EDITO : "En plein marasme, Lefort en...
  • la lettre du secrétaire #134:"...et le cul de la fermière ?"
    Au Sommaire: " Inciter à quoi ?" "...et le cul de la fermière ?" "Le coup de fil de Gérard à Céleste" - par Sébastien Lefort D'Bitscher chr o nique, par Sébastien Lefort Jaurès: 100 ans ! EDITO : "une idée intéressante" Rue Briques et Pavés: Lisez et...
  • Les mandatures se suivent … et se ressemblent !
    un stade d'entrainement ? de 1,5 à 2,5 millions d'€uros Il y a quelques jours de cela, et même un peu plus, le Républicain Lorrain avisait la population, quoique sans roulement de tambour, de l’état d’avancement du futur nouveau stade des Faïenceries....
  • la lettre du secrétaire #133:"le colibri et l'ignorant"
    Au Sommaire: " y a-t-il un pilote dans la salle ?" "le colibri et l'ignorant" "Le coup de fil de Gérard à Céleste" - par Sébastien Lefort D'Bitscher chr o nique, par Sébastien Lefort alerte enlèvement EDITO : "y a aussi un Bitscherland là-bas ?" Rue Briques...
  • la lettre du secrétaire #132:"D'ici et d'ailleurs"
    Au Sommaire: " D'ici et d'ailleurs" "Harmoniser par le haut" "Le coup de fil de Gérard à Céleste" - par Sébastien Lefort D'Bitscher chr o nique, par Sébastien Lefort EDITO : "le changement, c'est bientôt" Rue Briques et Pavés: Lisez et faites lire le...
  • Rendons à l’histoire ce qui lui appartient
    un Rentenmark egale 1.000 milliards de marks. Cela nous est répété à satiété : toute la politique économique allemande, et les blocages qui en résultent, nous viennent de la monstrueuse inflation qui, en 1923, met l’Allemagne à genoux. L’on peut comprendre...
  • la lettre du secrétaire #131:"sur la ligne...Céleste"
    Au Sommaire: " le changement, c'est...Giscard !" "sur la ligne...Céleste" "Le coup de fil de Gérard à Céleste" - par Sébastien Lefort D'Bitscher chr o nique, par Sébastien Lefort EDITO : "et si on changeait ?" "Faut-il fermer Fessenheim ? OUI !" Rue Briques...
  • non à l'instrumentalisation des enfants !
    honte aux parents qui mettent des pancartes dans les mains de leurs enfants ! et à tous ceux qui les instrumentalisent
  • problemes de Sarreguemines, la lettre ouverte d'un citoyen en colère
    Stationnement et circulation, civilité et code de bonne conduite ! Lors de sa dernière réunion de campagne, Casino des Faïenceries, pour l'élection municipale du maire de la ville et son Conseil, Céleste LETT, réélu, nous disait qu'il était plutôt traditionnel...