Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 09:21
c-est-le-printemps.jpg

« Elections régionales : les leçons d'un scrutin

Les élections régionales sont un sévère avertissement pour le Président de la République. Espérons au moins qu'il en tienne compte. A plus long terme, ceux qui comme moi souhaitent une victoire de la droite aux prochaines élections présidentielles, peuvent légitimement se demander si Nicolas Sarkozy est le meilleur candidat de la droite pour 2012 ou si au contraire une autre alternative doit être recherchée (Villepin, Juppé, Copé...).

Localement, le département de la Moselle est celui de Lorraine où l'UMP a le plus mauvais résultat. Or, la Moselle est pourtant plus à droite que le reste de la région et là encore, il faut regarder la vérité en face. Ce résultat s'explique avant tout par les arbitrages affligeants dont la Moselle a été victime. Par exemple : - les promesses mirobolantes mais sans suite pour l'aciérie de Gandrange ; - le matraquage du département lors des restructurations militaires (même à proportion des effectifs existants, la Moselle supporte douze fois plus de pertes que la moyenne) ; - l'absence de réel soutien face aux problèmes du bassin houiller... et pour couronner le tout, les tripatouillages éhontés lors du redécoupage des circonscriptions législatives.

Oui depuis 1981, la droite n'avait jamais fait un aussi mauvais résultat en Moselle. Cependant, au lieu d'en imputer la responsabilité aux abstentionnistes, les dirigeants de l'UMP devraient se poser des questions. »

 

Jean-Louis Masson, sénateur UMP

 

"Le résultat de ce soir confirme le succès des listes de gauche » Fillon

 

«Et puis je suis aussi secrétaire général adjoint de l'UMP, donc j'ai ma part de responsabilité dans les résultats, c'est une évidence absolue», Besson

 

"C'est pour nous une réelle défaite. Il ne faut pas tourner autour du pot, c'est la réalité", Copé

 

Une seule question sera restée pendante : où était donc passé le porte-parole de l'UMP, l'intarissable Frédéric Lefebvre ?

Repost 0
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 23:08
elles-sont-belles-mes-salades-copie-1.jpg

 

Je ne vais pas pleurer sur la débâcle que vient de subir la droite sarkozyste. Mais je ne m’en réjouis pas non plus car elle a mené notre pays au bord du gouffre – je ne suis pas sûr qu’elle veuille l’admettre. Tout a commencé au moment des dernières présidentielles, qui furent une vaste tromperie, pour ne pas dire fumisterie, dans laquelle certains médias, donc certains journalistes, jouèrent un rôle primordial.

J’ai l’habitude de dire, et peut-être l’ai-je déjà fait sur ce site, que la réflexion est ce que l’homme économise le plus. L’on aurait pu se rendre compte en effet, bien avant 2007, que Nicolas Sarkozy n’avait qu’un objectif, qu’une ambition, totalement personnelle, c’est-à-dire hors toute recherche du bien commun : son élection. Que, pour cela, nous en avions maints exemples, il était prêt à tout et à son contraire ; qu’il n’était qu’une image, une illusion, fabriquée et auto-fabriquée ; qu’il n’avait aucune politique, donc aucune cohérence, sinon celle qui pouvait, et devait, lui permettre de parvenir à ses fins. Obnubilé par son enchaînement, je ne suis même pas sûr qu’il se rendait compte – je lui accorderai ce doute  ̶  de la somme de mépris qu’il accumulait ainsi à l’égard de ses concitoyens, avec la complicité des médias concernés – qui, eux, semblaient plus lucides : que l’on se souvienne de la « disponibilité des cerveaux » de certain PdG ; ni a fortiori qu’il n’avait que mépris pour les Français. Certes, il les instrumentalisait mais je ne suis pas absolument certain qu’à ses yeux cela pouvait aller jusqu’à revêtir une forme outrée de dédain, d’abord parce que sa réflexion ne s’étend pas aussi loin – « moi j’agis » ; ensuite parce que ce genre de concept n’entre pas dans ses catégories : si c’était le cas, il s’apercevrait rapidement qu’en instrumentalisant les autres, il s’instrumentalise lui-même, et qu’il est instrumentalisé. Mais, là, je crois que j’utilise une rhétorique, et entre dans un monde, qu’une certaine droite a du mal à appréhender : de fait, à l’exemple de son hyper-leader, elle est beaucoup plus pragmatique que moi. Dommage : cela lui permettrait d’ouvrir sa compréhension à des domaines qui, pour le moment, lui semblent complètement étrangers.

Quoi qu’il en soit, il fut élu et, sur sa lancée, il crut à son infaillibilité – pourtant n’est pas pape qui veut  ̶  et, bien qu’adressés dès le début, et parce qu’ils le furent hors sérail, il dédaigna les avertissements. Il continua donc sur le même ton, « sûr de lui et dominateur ». Simultanément, aveuglée par ses pseudo-réussites initiales, par une vague que rien ne paraissait en mesure d’endiguer, il emmena avec – pardon derrière  ̶  lui une bonne partie de la droite hypnotisée, dont certains membres l’avaient évhémérisé – pardon déifié. Pourtant, ses insuccès de plus en plus flagrants ; ses écarts, ses mensonges, ses contradictions et incohérences, de plus en plus évidents, finirent, malgré sa superbe et certains médias, par avoir raison de son image, donc du mirage. Peut-être aussi que sa garde rapprochée était plus occupée à le caresser dans le sens du poil qu’à le mettre en garde ; à moins qu’elle ne fût incapable, ou terrorisée par le maître. Et il emporta si loin ses troupes qu’à l’issue du premier tour des Régionales elles firent preuve d’une morgue qui fut particulièrement choquante – que l’on se souvienne de l’attitude du couple Borloo-Copé, en particulier à l’encontre d’Annick Duflot, sur France 2 le 14 au soir  ̶  et sans doute choqua ; bien qu’averties par un jeune Français qui « en avait assez d’être pris pour un imbécile », elles embouchèrent, cela dura toute la semaine, les trompettes de l’écologie quand le maître venait de dire que « toutes ces questions d’environnement, ça commence à bien faire », et de l’insécurité qui est un des échecs patents de la coterie – et au premier chef du maître. Je dois humblement avouer qu’ici je me perds en conjectures : c’était panique à bord, à n’en pas douter, et l’on sait que cette pulsion n’est guère  propice à la réflexion ; mais, en dehors de leur logique sarkozyenne, c’est-à-dire de leur déterminisme, peut-être qu’elles étaient, ou sont, les troupes, incapables dé réfléchir ; que, vivant une ère TF1, ce qui est un autre déterminisme, elles ne s’étaient pas rendu compte, que les Français n’étaient pas aussi « imbéciles » qu’elles se l’imaginaient ; que peut-être, enfin, l’on assiste au retour en force de la droite la plus bête du monde

Cette fois, il perdit l’élection, et plutôt sévèrement. Mais l’histoire, malheureusement, n’est pas achevée car c’est maintenant qu’il y a tout lieu d’être inquiet. Je ne parle évidemment pas de ce qui va se passer à l’intérieur de la droite en générale, du sarkozysme en particulier. De cela peu me chaut. Mais la question qui me préoccupe, et qui, puisqu’elle me préoccupe, en préoccupe sans doute beaucoup d’autres, est la suivante : que vont-ils faire ? Je me suis déjà exprimé sur ce point mais il me semble utile d’insister : que vont-ils faire, sachant qu’ils ne sont plus crédibles ; qu’ils n’ont vraisemblablement pas plus d’idées qu’avant et que le peu d’idées qu’ils avaient ont fait long feu ; qu’ils ont déconstruit par dogmatisme imbécile des pans entiers de notre société en aggravant la misère et l’ écart entre les riches et les pauvres ; et surtout, car de cela dépend tout les reste, ils ont vidé les caisses de l’État et n’ont plus un fifrelin devant eux, donc pas la moindre marge de manœuvre.

 

Repost 0
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 23:45

bandeau masseret régionales 2010

Toutes les bonnes choses ont une fin, comme on dit ! Ce sera donc la dernière newsletter de cette campagne, « la der des der. »

Pour autant ce n’est pas fini, il faut garder le cap et rester mobilisés jusqu’à dimanche pour concrétiser l’élan que nous avons initié lors du premier tour. 

Depuis le début de cette campagne, chaque jour, nous déclinons le bilan et les propositions de la liste régionale menée par Jean-Pierre MASSERET. Nous avons fait une campagne « propre et sincère ».

Au jour le jour, nous avons également pris soin de rétablir la vérité largement bafouée par l’UMP et ses énormités. Nous avons fait notre travail d’information et nous vous remercions d’ores et déjà d’avoir été des lecteurs assidus et avisés.

Jusqu’au bout, l’UMP nous obligera à réagir.

Pour ce second tour, le candidat UMP a réussi à imprimer sa profession de foi sans encombre et dans celle-ci on peut retrouver sur près d’une page ses refrains les plus fameux: « le bilan de Jean-Pierre Masseret est accablant », « c’est pas moi qui l’dit c’est la presse », et patati, et patata… Tous les Lorrains connaissent ça par cœur et beaucoup se bidonnent !

Nous savions que le candidat UMP n’avait aucune personnalité mais de là à se cacher systématiquement derrière la presse… Rappelons-lui une nouvelle fois que la presse n’est pas juge de paix, que L’Expansion, Le Figaro ou encore Capital ne votent pas même si leur ligne éditoriale est certainement plus favorable à l’UMP qu’au PS – euphémisme.

Les seuls habilités à voter – les citoyens - ont rendu leur premier verdict dimanche dernier : ils ont porté leur confiance à Jean-Pierre Masseret, à son bilan, son projet. Par la même occasion ils ont fait savoir que la campagne de désinformation menée par la droite en Lorraine était sans intérêt. Ils ont dit, et confirmeront dimanche, qu’ils ne voulaient pas que la Région soit gérée comme la campagne de l’UMP a été gérée !

Mises à part des bassesses que trouve-t-on dans la profession de foi de Laurent Hénart ? Une confirmation. La confirmation qu’il n’a pas de projet hormis celui de critiquer à tout va. Finalement, quand on voit la campagne de Laurent Hénart, il vaut sans doute mieux qu’il ne siège pas à la Région en cas de défaite : il n’aurait aucun remord à conduire une opposition stérile et contre-productive !

Comme on vous le disait hier, « voter pour Hénart, c’est voter pour rien. » Votez mais ne votez pas pour rien : VOTEZ POUR JEAN-PIERRE MASSERET ET SES COLISTIERS.

 

Avant de refermer cette page, remercions quand même Laurent Hénart sans qui cette newsletter n’aurait jamais pu voir le jour. Ses énormités nous ont inspiré ; ses contre-vérités ont donné tout leur sens à nos propositions et notre bilan ; son projet fantôme a été la matière de cette newsletter pendant près de 3 semaines. Alors, comme on le dit souvent dans ces cas-là, salut l’artiste !

 

Agir en Lorraine pour les Lorrains

La vie quotidienne des Lorrains a totalement inspiré nos propositions et nos choix depuis 2004. Et c’est la vie quotidienne qui restera le fil conducteur du contrat de 4 ans que nous vous proposons.

C’est parce que nous partageons avec vous les réalités de la vie que nous avons choisi la vie quotidienne comme cœur de nos politiques pour construire le futur.

C’est en apportant un peu plus de bien-être, de services et de pouvoir d’achat, même modestement parfois, que nous aiderons les Lorrains à réaliser leurs projets. Et pour nous, ce sont les Lorrains qui font avancer la Lorraine par leurs projets, leur volonté, leurs envies.

·         Compagnon de la vie quotidienne, nous l’avons été : avec les TER, les lycées, les centres d’apprentissage et de formation ;

·         Compagnon de route des entreprises, nous l’avons été : dans tous les domaines et sur tous les territoires plus de 75 000 emplois créés ou maintenus avec des aides de la Région, 42 260 entreprises nouvelles ont vu le jour en Lorraine depuis 2005.

·         Compagnon de route des élus des territoires, nous l’avons été.

·         Compagnon de route des universités et des chercheurs, nous l’avons été.

Nous avons pris la main quand c’était nécessaire, notamment au service du Développement durable. Sur ces points, nous continuerons d’avancer avec la même détermination, la même volonté, la même force.

Mais dans la période qui s’annonce nous ferons davantage, tant sont grandes les menaces qui s’annoncent.

Les élus UMP et le Gouvernement ont de vilaines intentions :

Contre les communes et les départements ; contre les salariés, avec la remise en cause des systèmes sociaux ; contre les citoyens à qui l’on va demander de régler les dettes énormes de 25 000 € par habitant faites depuis 2002.

Nous, au-delà des engagements régionaux, nous serons aux côtés des citoyens, des salariés, des entreprises et des élus pour défendre ce qui aujourd’hui constitue la réalité française, l’authenticité de la République.

Les enjeux sont grands, nous ne vous ferons pas défaut.

Nous serons là, à vos côtés pour conduire et préparer l’avenir

 

La Région vous accompagnera au quotidien

Jean-Pierre Masseret et ses colistiers sont et resteront à vos côtés, pour vous accompagner dans votre vie quotidienne.

Vous êtes parents ou grands-parents de lycéens, apprentis, étudiants :

Nous vous proposons la rénovation et la modernisation des lycées, la quasi-gratuité des manuels scolaires et l’aide au 1er équipement,…

Vous êtes usagers réguliers ou occasionnels du TER 

Nous vous proposons du matériel rénové et confortable, des tarifs diminués, un environnement préservé et des fréquences augmentées,…

Vous êtes artisans, commerçants, chefs d’entreprises, agriculteurs :

Nous vous proposons des aides à l’investissement, à l’innovation, à la création, à l’installation, à la reprise-transmission, à l’export, et l’anticipation des mutations,…

Vous êtes demandeurs d’emplois ou salariés en formation :

Nous vous proposons la prise en charge des frais de formation, assistance juridique, aides au conseil, aides à la transition professionnelle, à la reconversion, sécurisation des parcours professionnels,…

Vous êtes bénévoles, artistes, sportifs :

Nous soutenons les clubs, les associations, l’emploi associatif, les métiers d’art, et tous les projets …

Vous avez des projets d’économie d’énergie ou de développement durable :

Nous avons mis en place des prêts à taux zéro, des aides aux particuliers (énergies renouvelables), et isolation des logements sociaux,…

Pour vos communes et vos territoires :

Nous vous proposons des aides aux initiatives locales, accueil périscolaire, crèches, foyers, bâtiments communaux, commerces de proximité, maisons de santé,…

Dimanche 21 mars pas une voix ne doit manquer pour la liste de rassemblement

« la Gauche et les Ecologistes avec Jean-Pierre MASSERET ».

Repost 0
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 17:59

xavier bertrand sarreguemines lett


Vous trouverez ci-dessous en lien un article de Libération, dans leur fameuse rubrique désintox, sur les mensonges de l'UMP et de Xavier Bertrand en matière fiscale. 

 

 

Lire: http://www.liberation.frpolitiques/0101624997-bertrand-le-bobard-qui-valait-7-milliards

Repost 0
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 08:30

100318 réunion régioanles sarreguemines tribune

Beau meeting unitaire de la liste Masseret avec la participation des "régionaux de l'étape" ce jeudi au Casino de Sarreguemines Christine Kant, Michael Weber, Angèle Dufflo (Delphine Descorvières était excusée). Dommage que la presse, pourtant conviée n'aie pas daigné assister et contribuer par son compte-rendu à l'information des citoyens.
Les médias se répandent sur une campagne morne et le manque d'intérêt de nos concitoyens pour les enjeux régionaux, mais ne font rien pour y remédier. Pourtant informer , c'est leur rôle!

Heureusement il y avait dans la salle de nombreux citoyens concernés. Ils ont posé de nombreuses questions. Nos candidats-militants y ont répondu avec conviction et persuasion.

pendant ce temps l' UMP se révèle égal à lui-même :

UMP en Lorraine : « voter Hénart, c’est voter pour rien »

 

Lors du débat France Bleu d’hier soir, le candidat UMP s’est vu posé une question somme toute anodine : « en cas de défaite siégerez-vous à la Région ? »

 

A la stupeur générale, Laurent Hénart n’a fait que confirmer les rumeurs qui circulent depuis quelques semaines à ce sujet. Il a répondu « qu’il ne savait pas », « qu’il prendrait la décision avec toute son équipe » après le résultat final.

 

Dans l’histoire politique lorraine, cette réponse restera une énigme.

 

Pour tout candidat responsable, le bon sens et l’évidence dictent la seule réponse possible: « bien sûr que je siégerai sinon je ne me serai pas présenté ! »

 

Est-il mauvais joueur ? du genre J’ai perdu, je retourne à Paris là-bas au moins j’ai des vrais copains UMP et y’a tonton Jean-Louis (Borloo) ! 

 

Etait-il vraiment motivé pour sa Région ? Son absence de projet donne sans doute un début de réponse:  pas besoin de projet, je ne siégerai pas si je suis éluContentons-nous d’accabler Masseret avec des énormités, ça suffira ! 

 

Quelle est sa conception de la démocratie ? Où est le respect dû par tout candidat aux citoyens ? Nous vous laissons le soin d’apporter vos propres réponses à ces questions mais sachez que sa conception de la démocratie n’est pas la nôtre. Etre élu n’est pas une finalité, c’est une responsabilité de tous les jours.

 

Son attitude est condamnable au regard du taux d’abstention que nous connaissons aujourd’hui.

 

Allons jusqu’au bout de notre réflexion. A l’heure où l’UMP répète que « voter FN c’est voter PS », l’attitude de Laurent Hénart et son absence de projet mérite un slogan du même acabit que nous vous invitons à ressasser jusqu’à dimanche :

 

« Voter Hénart, c’est voter pour rien »

 

Alors, le 21 mars allez Voter et ne Votez pas pour rien,  

Votez pour les candidats qui ont leur Vie en Lorraine

Votez pour les candidats qui ont le Cœur en Lorraine

Votez pour les candidats qui ont leur Action en Lorraine !

Votez pour Jean-Pierre Masseret et ses colistiers qui sont et resteront Radicalement Lorrains !

 

 

Presse du jour

 

Dans La Semaine du 18 mars 2010

« Jean-Marie Rausch : je ne soutiens personne »

 

Décidément, le rassemblement UMP en Lorraine est dans une véritable zone de turbulences. Après l’annonce du soutien de Christian Poncelet à la liste de Jean-Luc André, c’est maintenant Jean-Marie Rausch qui quitte un navire sur lequel on l’avait embarqué de force : « je ne soutiens personne » affirme l’ancien maire de Metz, très « surpris de lire ça et là » qu’il apportait son soutien à un candidat et sa liste. Même s’il a la délicatesse de ne pas le nommer, c’est bien à Laurent Hénart qu’il s’adresse…

Décidément ça va être galère jusqu’au bout pour la liste UMP. Le rassemblement imaginé par Laurent Hénart reste à quai. La droite est partie rassemblée elle finie divisée…

Aujourd’hui, le seul vrai rassemblement c’est celui porté par Jean-Pierre Masseret et sa liste, avec la Gauche et les Ecologistes.

Dimanche 21 mars, Votez et faites voter pour la liste Masseret.

Repost 0
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 12:00

bandeau masseret régionales 2010

 

T’as moins de 25 ans ? T’en as marre du blabla ?

La politique tu crois que ça sert à rien ?

N’attends pas devant ton écran !

Le 21 mars bouge-toi pour ta région !

Jean-Pierre Masseret a du concret pour toi !

 

LES ABSENTS ONT TOUJOURS TORT…

 

Le 14 mars s’est tenu le 1er tour des élections régionales. L’abstention a été la grande gagnante de ce scrutin. Elle a profité au Front National.

Une trop grande majorité de jeunes n’est pas allé voter, et toi ?

Cette élection c’est la tienne, c’est celle de ton quotidien.

 

ü     Si tu es lycéen, apprenti, étudiant, tu es concerné !

Rénovation et modernisation des lycées, carte Lorraine Multipass, aide aux premiers équipements, Festival des Musiques Lycéennes (FML)…

 

ü     Si tu prends le TER-Métrolor tous les jours ou de temps en temps, tu es concerné !

Tarifs diminués, + de confort, - de pollution, « Ski Pass » à 1€ pour aller passer un week-end dans les Vosges …

 

ü     Si tu es demandeur d’emploi ou salarié en formation, tu es concerné !

Prise en charge des frais de formation, aides au permis de conduire, aide au conseil, Lorfolio, sécurisation des parcours professionnel…

 

ü     Si tu es jeune agriculteur ou que tu veux créer ton entreprise, tu es concerné !

Aides à l’installation, aides à la création, aides au conseil…

 

ü     Si tu es bénévole dans une association ou dans un club de sport, tu es concerné !          

Soutien aux manifestations : Festival du Film Italien de Villerupt, Concert de Martin Solveig au Lac de Madine, Festival du Film Fantastic’Arts de Gérardmer, Nuit Blanche à Metz et bien d’autres encore !

Alors si tu le décides, la Région sera à tes côtés pour t’aider dans tes projets ou dans tes loisirs

Pour cela il suffit d’aller voter pour la seule liste qui te propose de passer avec toi un :

 

Pacte « engagement jeunesse »

 

Tu peux déjà le retrouver sur : www.masseretlorraine2010.fr

 

Alors dimanche 21 mars va voter MASSERET, ça l’fait !

Repost 0
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 08:30
bandeau masseret régionales 2010
ce mercredi 17 mars 2010, à 11 h, au marché à Bitche.

Demain jeudi, en matinée au marché de Rohrbach-lès-Bitche puis au marché de Sarralbe.

à 20 h au Casino des Faïenceries à Sarreguemines, demain jeudi 18 mars 2010

venez nombreux avec famille et amis !
Repost 0
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 18:00

(en photos les « régionaux de l’étape »

 

LISTE 2ème TOUR MOSELLE

 

 

  1 – MASSERET Jean-Pierre (PS)

  2 – ZANETTI Paola (PS)

  3 – LIOUVILLE Jean-Pierre (PS)

  4 – KANT Christine (EE)

 kant57

Assistante comptable

Militante associative, Neufgrange

  5 – ABATE Patrick (PCF)

  6 – KOCEVAR Lucie (PS)

  7 – LIOGER Richard (PS)

  8 – VAISSE Brigitte (PS)

  9 – BEGUIN Daniel (EE)

10 – BOROWSKI Joëlle (PS)

11 – OBIEGALA Michel (PS)

12 – DUFFLO Angèle (PS)

DUFFLO - PRESSE 

Adjointe au Maire de Gros-Réderching

13 – HARAU Guy (EE)

14 – HARTER-HOUSELLE Carmen (PS)

15 – PIERON Robert (PS)

16 – GANSOINAT-RAVAINE Marie-Thérèse (PS)

17 – TIRLICIEN Roger (PCF)

18 – MADELAINE Josiane (EE)

19 – WEBER Michaël (PS)

WEBER - PRESSE 

Maire de Woelfling-lès- Sarreguemines

Conseiller Régional

20 – KAUCIC Isabelle (PS)

21 – WILLIOT Yannick (PS)

22 – PARACHINI Elisabeth (EE)

23 – KLEIN Dominique (Sans Etiquette))

24 – NIEDERCORN Chantal (MRC)

25 – BOTELLA Gérard (EE)

26 – GALLOT Estelle (PCF)

27 – BONATI Pierre (PS)

28 – DESCOURVIERES Delphine (Sans Etiquette)

 DESCOURVIERES - PRESSE

Adjointe au Maire de Bitche

29 – SCHAFF Jean-Yves (PS)

30 – JULIEN Anne-Laure (PS)

31 – BIACHE Pascal (PS)

32 – CARRE-VERDIER (EE)

33 – OCTAVE Henri (PS)

 

Le 21 mars votez et faites voter

 

La Gauche et les Ecologistes avec Jean-Pierre Masseret :

la Vie, le Cœur, l'Action - Radicalement lorrain

 

 

Repost 0
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 21:30

bandeau masseret régionales 2010
Merci aux Lorrains, la mobilisation ne faiblit pas !

 

A l’issue de la première mi-temps de cette élection régionale, notre liste conduite par Jean-Pierre Masseret, arrive en tête avec un avantage certain puisqu’elle a recueilli près de 34% des suffrages exprimés.

 

Nous remercions toutes celles et tous ceux qui, avec nous, ont fait le choix de la Vie, du Cœur et de l’Action pour être Radicalement Lorrain.

 

Cet avantage met en relief la confiance accordée par les Lorrains au travail accompli par Jean-Pierre Masseret et son équipe depuis 2004. Il montre aussi que, face à une droite dure qui détruit tout ce qu’elle touche, la gauche est à la fois source d’espoir et de perspectives nouvelles.

 

L’heure n’est pourtant pas au triomphalisme. Vous savez bien qu’en politique il faut se garder de tout excès de confiance. Souvenez-vous de l’échec de tous ceux qui ont cru avoir gagné avant même de connaître le résultat final !

 

Une partie n’est jamais gagnée à la mi-temps. Il faut toujours la jouer jusqu’au bout ! Il en va de même pour une élection : pas de relâchement avant dimanche prochain, il faut transformer l’essai !

 

Notre avantage, aussi appréciable soit-il, doit être une source de motivation supplémentaire pour amplifier la campagne de proximité que nous menons depuis plusieurs semaines dans tous les territoires lorrains. Il doit nous donner une fierté supplémentaire pour défendre notre projet, le seul à avoir du sens pour les Lorrains.   

 

Aujourd’hui, l’heure est au rassemblement et à la mobilisation de toutes les forces de gauche en Lorraine.  

 

Ensemble, nous allons unir nos forces pour éviter que l’abstention ne soit l’arbitre ou pire, le grand vainqueur, du second tour de cette élection régionale. N’oubliez pas que le choix de s’abstenir n’est jamais figé. Tous ceux qui ne sont pas encore convaincus sont susceptibles de grossir le mouvement que nous avons initié hier soir.

 

Dans cette dernière ligne droite, le travail de chacun donnera plus de force à notre élan !

 

Comptant sur votre mobilisation et votre fidélité,

 

L’équipe de campagne.

 

Les contre-vérités de la droite sur le résultat du scrutin

Hier soir, les Lorrains et l’ensemble des Français se sont largement prononcés en faveur des listes de gauche. Partout, ils ont largement désavoué les listes UMP soutenues par le Président de la République.

 

Comme on pouvait s’y attendre, nous avons eu droit au bal des hypocrites. Le Premier Ministre, les candidats et l’ensemble des ténors de l’UMP se sont succédés pour préciser que le résultat de ce premier tour n’avait, en aucun cas, une signification nationale.

 

Pour le Président de la République et le Premier Ministre, le niveau trop fort d’abstention ne permet pas de donner un caractère national au scrutin.

 

N’en déplaise à l’UMP, le caractère national de cette élection est évident.

 

Plus de la moitié des Ministres de Fillon étaient candidats en régions et ceux qui n’étaient pas candidats ont participé à la campagne en allant soutenir leurs collègues. Inutile de vous rappeler les venues incessantes de Ministres ou ténors UMP en Lorraine pour soutenir leur champion local… Fillon, Woerth, Alliot-Marie, Wauquiez, Larcher, Bertrand… La palme revient sans doute à Jean-Louis Borloo : le 4 mars dernier nous avions droit à « Borloo contre-attaque en Lorraine » et cette semaine nous aurons droit au « retour du Borloo. »

 

En Lorraine, les quatre têtes de listes départementales étaient des parlementaires UMP. Les parlementaires UMP votent à Paris les décisions du gouvernement : ils ont eux-mêmes renforcé le caractère national de cette élection. Un des principaux arguments de l’UMP en Lorraine est d’ailleurs d’instaurer une cohérence entre politique nationale et politique régionale.

 

Le Président de la République s’est lui-même engagé dans la campagne annonçant que le résultat de l’élection ne changerait en rien la conduite de sa politique nationale.

 

A ce titre, l’UMP n’est sans doute pas étrangère au taux d’abstention que nous subissons aujourd’hui.

 

Depuis son élection, le Président de la République suscite tous les jours un peu plus de déception. Ses promesses non tenues, ses discours à l’emporte pièce, ses gaffes, le non respect de la fonction présidentielle et les privilèges accordés aux plus riches sont autant d’ingrédients qui expliquent l’explosion de l’abstention. Sarkozy et l’ensemble de l’UMP provoquent des désillusions qui nuisent à l’ensemble de la classe politique et à la démocratie. 

 

Le meilleur remède contre cette situation c’est de rester dans le vrai et dans la vérité.

 

Aujourd’hui, la campagne de vérité menée par Jean-Pierre Masseret et ses colistiers prend tout son sens aux yeux des Lorrains. Nous refusons les promesses et les projets inconcevables. Nous prenons des engagements, rien que des engagements, qui tiennent compte de la durée du mandat et des moyens de la Région. 

 

Nous ne racontons pas de "conneries" aux gens, comme le rappelle souvent Jean-Pierre Masseret.

 

Cela doit être un de vos arguments pour éviter que les Lorrains fassent le choix de l’abstention !

N’hésitez pas à diffuser cette newsletter à vos contacts !

Repost 0
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 11:56

 RL 100315

 

 

Comme le souligne le Républicain Lorrain du 15/03/2010 , à Sarreguemines la liste Masseret devance de la tête et des épaules la liste Hénart, soutenue par le député-maire UMP et le président Sarkozy !

 

Il faut y voir bien sûr un jugement positif des électeurs Sarregueminois sur le bilan de l’équipe Masseret aux affaires depuis 6 ans. Il faut y voir aussi la sanction par les électeurs du système Sarkozy  et de la politique libérale de droite qu’il applique avec son parti godillot, l’UMP, dont le maire Céleste Lett est le représentant décomplexé.

 

A Sarreguemines, le total des voix de Gauche et d’Europe Ecologie est pour ce premier tour de 44 %, en 2004 il était de 29%, soit une progression de 15 Points (en pourcentage plus de 51%). Dans le même temps la droite passe de 44 à 28% ! L’extrême droite, elle, « ne progresse que » de 1% (0.71%).

 

Au-delà des enjeux régionaux et de la sanction nationale, nous voyons dans le résultat de ce vote, et malgré la forte abstention, un encouragement à continuer notre action localement.

 

Elus de la Gauche pour Sarreguemines ou militants PS, PC et écologistes, nous pensons que l’action politique est noble et désintéressée. Nous pensons que sa vérité est sur le terrain et dans les contacts personnels. C’est pour cela que nous avons été très présents dans les réunions publiques, sur les marchés, par la distribution de tracts. Nous continuerons à l'être avant et après le deuxième tour des élections régionales

 

Je voudrais ici remercier les électeurs qui ont fait confiance aux listes de Gauche, les appeler à voter dimanche 21 mars pour la liste Masseret et à mobiliser autour d’eux :

 

-->Le vote est le fondement même de la démocratie


-->Il y a bien une politique de gauche pour les gens et leur avenir, et une politique de droite pour protéger les riches et leur position dominante!

 

Pour la Gauche pour Sarreguemines

 

Eric Kamblock

Conseiller municipal

Repost 0

Articles Récents

  • la lettre du secrétaire #136:"une élection mal comprise"
    Au Sommaire: une élection mal comprise d'où vient le blé ? Le regard de Sébastien Lefort: "Campagne et moyens" qu'en pensez vous ?: "la réforme du statut des stagiaires" EDITO : "j'ai de la chance moi...." Rue Briques et Pavés: primaires à droite au Pays...
  • le lettre du secrétaire #135: "je reste, je suis socialiste"
    Au Sommaire: " je reste, je suis socialiste"- carte blanche à Gérard Filoche "Valls à gauche ?" La démo de cousin Hub: par Hubert Fuss "matraquage fiscal ? vraiment ? qu'en pensez vous ?: la réforme territoriale ? EDITO : "En plein marasme, Lefort en...
  • la lettre du secrétaire #134:"...et le cul de la fermière ?"
    Au Sommaire: " Inciter à quoi ?" "...et le cul de la fermière ?" "Le coup de fil de Gérard à Céleste" - par Sébastien Lefort D'Bitscher chr o nique, par Sébastien Lefort Jaurès: 100 ans ! EDITO : "une idée intéressante" Rue Briques et Pavés: Lisez et...
  • Les mandatures se suivent … et se ressemblent !
    un stade d'entrainement ? de 1,5 à 2,5 millions d'€uros Il y a quelques jours de cela, et même un peu plus, le Républicain Lorrain avisait la population, quoique sans roulement de tambour, de l’état d’avancement du futur nouveau stade des Faïenceries....
  • la lettre du secrétaire #133:"le colibri et l'ignorant"
    Au Sommaire: " y a-t-il un pilote dans la salle ?" "le colibri et l'ignorant" "Le coup de fil de Gérard à Céleste" - par Sébastien Lefort D'Bitscher chr o nique, par Sébastien Lefort alerte enlèvement EDITO : "y a aussi un Bitscherland là-bas ?" Rue Briques...
  • la lettre du secrétaire #132:"D'ici et d'ailleurs"
    Au Sommaire: " D'ici et d'ailleurs" "Harmoniser par le haut" "Le coup de fil de Gérard à Céleste" - par Sébastien Lefort D'Bitscher chr o nique, par Sébastien Lefort EDITO : "le changement, c'est bientôt" Rue Briques et Pavés: Lisez et faites lire le...
  • Rendons à l’histoire ce qui lui appartient
    un Rentenmark egale 1.000 milliards de marks. Cela nous est répété à satiété : toute la politique économique allemande, et les blocages qui en résultent, nous viennent de la monstrueuse inflation qui, en 1923, met l’Allemagne à genoux. L’on peut comprendre...
  • la lettre du secrétaire #131:"sur la ligne...Céleste"
    Au Sommaire: " le changement, c'est...Giscard !" "sur la ligne...Céleste" "Le coup de fil de Gérard à Céleste" - par Sébastien Lefort D'Bitscher chr o nique, par Sébastien Lefort EDITO : "et si on changeait ?" "Faut-il fermer Fessenheim ? OUI !" Rue Briques...
  • non à l'instrumentalisation des enfants !
    honte aux parents qui mettent des pancartes dans les mains de leurs enfants ! et à tous ceux qui les instrumentalisent
  • problemes de Sarreguemines, la lettre ouverte d'un citoyen en colère
    Stationnement et circulation, civilité et code de bonne conduite ! Lors de sa dernière réunion de campagne, Casino des Faïenceries, pour l'élection municipale du maire de la ville et son Conseil, Céleste LETT, réélu, nous disait qu'il était plutôt traditionnel...