Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

6 septembre 2008 6 06 /09 /septembre /2008 12:59
Repost 0
10 mars 2008 1 10 /03 /mars /2008 13:37
                   
Bureau de vote I V B/N E Ludwig Rouméas Lett Kamblock
                   
1 Hotel de ville 772 326 11 315     58     13 186 58
2 Conservatoire de Musique 820 356 17 339     95     16 186 41
3 Ecole de l'Allmend 1 704 391 14 377     83     23 199 72
4 MQ Beausoleil 1 965 501 18 483    104     29 259 92
5 Ecole Vergers 909 492 21 471      87    18 273 93
6 Maternelle Parc 792 322 7 315      66    22 168 59
7 Ecole Blauberg 656 387 22 365      65    21 238 41
8 Maternelle Blauberg 613 299 13 286      91    14 140 41
9 Maternelle Blies 841 410 13 397      61    14 239 83
10 Ecole Blies 858 444 12 432      60    26 258 87
11 Ecole Agriculture 985 537 13 524      89    29 302 104
12 Ecole Cité 1102 641 15 626    127    44 337 118
13 MQ Neunkirch 1 1109 714 29 685    117    34 413 121
14 MQ Neunkirch 2 1218 752 38 714    113    30 461 110
15 MQ Welferding 1 602 361 12 349      73    24 179 73
16 MQ Folpersviller 689 433 22 411    137    29 185 60
17 Ecole Allmend 2 717 412 20 392     68    14 241 69
18 MQ Beausoleil 2 818 421 20 401    101    19 194 87
19 MQ Welferding 2 884 524 26 498     84    31 269 114
                   
  Totaux 16054 8723 343 8380 1679 450 4727 1523
  Pourcentages   54% 4% 96% 20,0% 5,4% 56,4% 18,2%
  Sièges         3 1 28 3
Repost 0
7 mars 2008 5 07 /03 /mars /2008 11:11

Lu dans le Républicain Lorrain du 5 mars : « Nous envisageons de créer un évènement d’animation fort pour les jeunes. Pensé et préparé avec les jeunes, il pourrait être reconduit chaque année ». C’est le maire UMP sortant qui parle. N’a-t-on pas l’impression d’avoir déjà lu cela quelque part ? Dans le programme de la Gauche pour Sarreguemines, tout simplement. C’est presque du copié-collé. La prudence en plus : « nous envisageons, il pourrait être » … Nous, nous le ferons, mais ne ferons pas que cela pour la jeunesse sarregueminoise. Prendre le train en marche ne suffit pas à faire une politique. Nous, nous avons une authentique politique pour les jeunes de notre ville. Pas une politique de dernière minute. Rendons à la Gauche …

 
 

Le maire UMP refuse obstinément de reconnaître la baisse de population de notre ville. C’est pourtant l’INSEE qui a effectué le recensement. Ne saurait-elle plus travailler ? Certes, elle a modifié sa méthode, mais celle-ci a été évaluée, testée, et a fait ses preuves ailleurs. Sauf à Sarreguemines ? Et, monsieur le maire, s’il n’y avait pas l’UE et la possibilité qu’elle a offert à nos amis allemands de s’installer chez nous, ce serait pire. Il serait temps de vous en apercevoir. Rendons à l’INSEE …

 
 

Chacun a pu s’en rendre compte, les miracles existent à Sarreguemines. Des services publics que l’ont ne voyait plus réapparaissent à quelques semaines des élections municipales ; des locaux informatiques fermés pour cause de manque d’encadrement rouvrent, le maire UMP ayant retrouvé le moniteur et les clés ! À n’en pas douter, les municipales devraient être chez nous annuelles. Rendons aux élections … ou aux miracles !

 
 

Nous avons rappelé, dans notre dernier tract, une péripétie qui n’avait pas bouleversé la vie de la commune lorsqu’elle s’était produite : « l’erreur » de 2,9 millions d’euros dans les comptes financiers. Il est vrai que, pour ne pas empêcher ses concitoyens de dormir, l’adjoint aux Finances avait tenu dans le RL des propos tellement lénifiants que le journaliste qui les rapportait n’avait pu que conclure : « bref, c’est embêtant, mais pas très grave ». Et l’adjoint d’ajouter dans Reflets d’octobre 2006 qu’il ne voyait vraiment pas où était le problème puisque « l’erreur matérielle » n’avait été « détectée par quiconque, y compris l’opposition municipale » et que « le conseil municipal » avait « adopté la proposition de décision modificative sans la moindre intervention de l’opposition ». Quelle opposition ? Celle de Denis Peiffer ? Sauf que, s’agissant d’une « erreur en plus », il « manquait » 2,8 millions d’euros pour équilibrer le budget, et que pour équilibrer, il a bien fallu trouver cette somme … en empruntant, et qu’un emprunt, cela se rembourse, un jour ou l’autre ; et que s’il « est normal », sous certaines conditions très strictes, c’est nous qui précisons, « que les générations futures qui utiliseront nos équipements prennent leur part de financement » (le même adjoint dans le même Reflets), encore faut-il qu’il y ait des « équipements durables », ce qui n’est pas vraiment le cas en l’occurrence. Rendons à la vérité …

 
 

Sarregueminois, ne soyez pas dupes !

Repost 0
3 mars 2008 1 03 /03 /mars /2008 18:56

Il se dit que les élus bénéficient d’une « prime au sortant » ou d’une « rente de situation » lorsqu’ils se représentent devant les électeurs. Mais cela suffit-il à faire une politique ? Autant que l’on puisse en juger avec l’équipe actuellement en place, la réponse est clairement non. Rien de surprenant à cela lorsque l’on se remémore les conditions dans lesquelles elle advint aux responsabilités en 2001 : ce fut une sorte de « putsch », le résultat d’ambitions personnelles brusquement exprimées, et donc d’une gesticulation politicienne. Preuve en est : le bilan que vient de nous présenter le Député-Maire UMP-sarkozyste. Tout y est : l’appropriation de ce que les autres avaient commencé et ou ont fait ; le camouflage d’échecs en réussites avec, au passage, le transfert de responsabilité sur autrui ; une vérité tronquée ; des manques qui, si l’on y réfléchit, sont parfois inquiétants.

 
 
1 – L’appropriation.
 

                        Si nous avons bonne mémoire, le bassin sur lequel a été installé le golf devait, d’emblée, comporter le green et un lotissement. On peut discuter cette approche mais ce qui est incontestable c’est que l’accord était acquis avant l’arrivée de l’équipe actuelle qui n’a plus eu qu’à faire suivre, mal, le dossier. Nous y reviendrons.

 

                        Quant aux maisons de la Solidarité et de quartier de Welferding elles étaient en projet avancé, voire budgétisées, ce qui est primordial, lors du changement de majorité. Là aussi, il n’y avait plus qu’à laisser aller.

 

                        Pour les anciennes galeries c’est un peu différent : deux aspects doivent être distingués. D’abord il y a tout le travail antérieur, y compris juridique, qui a été effectué et qui a permis « d’embrayer », mal, sur la réalisation. Ici, la méthode sarkozyenne est à l’œuvre : comme dans l’affaire des infirmières bulgares l’on cueille le fruit et l’on s’arroge tous les mérites. Sauf qu’à Sarreguemines il n’y a pas de risque de voir la France se faire ridiculiser sur son sol pas Kadhafi ! Ensuite il y a le fait que l’ensemble a été payé par la Communauté d’Agglomération !

 

                        Nous pourrions continuer mais l’énumération quoique intellectuellement satisfaisante, serait fastidieuse et les exemples ci-dessus nous paraissent suffisants à minorer l’enthousiasme sur le bilan des sortants. Ce qui ne nous empêche pas de nous interroger sur la démarche. Ne voulant pas être blessants, nous ne reviendrons pas sur certaine explication de texte à laquelle nous nous sommes livrés relativement aux notions de responsabilité et d’honnêteté intellectuelle.

 
 
2 – Camouflage et transfert.
 

                        Nous devons avouer que nous avons été surpris de voir inscrits au bilan le lotissement du Golf et la galerie marchande-médiathèque. C’est, au-delà de l’appropriation que nous avons évoquée, se vanter d’un échec architectural témoignant de l’absence de toute vision et réflexion en la matière. Devons-nous répéter que si l’on avait voulu saboter l’ensemble du projet d’aménagement de la plaine entre Roulhing et Sarreguemines l’on ne s’y serait pas pris autrement ? Que la façade nord-est de la galerie est dépourvue d’élégance ? On nous dira que c’est mieux qu’avant. Est-ce une raison, lors d’une réhabilitation environnementale comme au bord de la Sarre, pour ne pas se préoccuper d’esthétique et d’insertion dans un cadre global?

 

                        Plus grande encore notre surprise avec le carrefour de la place Schumann ! Tout le monde sait que « ça » ne fonctionne pas mais tant pis : c’est la faute à la DDE. Le procédé est ici pour le moins discourtois, les fonctionnaires étant tenus, plus encore si faire se peut en période électorale, à l’obligation de réserve. En clair : ils ne peuvent répondre. C’est pratique n’est-ce pas ? Comme si un maire n’avait pas son mot à dire dans une réalisation concernant sa commune. Veut-on nous faire prendre des vessies pour des lanternes ?

 
 
3 – Une vérité tronquée.
 

                        C’est exact, l’équipe sortante a commencé à réduire le déficit budgétaire qui avait été porté à plus de 1700 euros par habitant, soit bien au-delà de ce qui constitue la moyenne des villes de même taille que la nôtre.

 

                        Ce que le Maire UMP-sarkozyste oublie de dire c’est que lorsqu’il a pris en main la gestion de la commune, cette dette était peu supérieure à 1250 euros par habitant et que, par conséquent, c’est sa gestion qui a creusé le déficit.

 

                        La encore nous ne nous attarderons pas sur la qualité du procédé.

 

                        Au surplus, il faut savoir comment on réduit le déficit : en diminuant, entre autres et par exemple, les subventions sociales, ce qui contraint les éducateurs des quartiers qui ont pourtant bien besoin d’eux de se débrouiller avec de bouts de ficelle. Cela s’appelle sacrifier l’avenir.

 
 
4 – Les manques.
 

                        Où est donc passé le « Majesty of the Sea » ? Avec cette opération de publicité, on allait voir ce qu’on allait voir ! Bref, beaucoup d’argent dépensé pour rien, ou qui aurait sans doute été plus utile ailleurs. Entre autres et par exemple dans une politique volontariste en faveur des jeunes qui ont été laissés pour compte.

 

                        Pas de trace non plus, au bilan, et pour cause,

·         de l’immeuble de l’angle des rues Foch et Clémenceau, véritable mur érigé en travers de la perspective ;

·         de l’immeuble du 68 rue de France dont l’arrière est un défi à l’architecture ;

·         des ensembles immobiliers en construction à Neunkirch et route de Nancy qui déverseront leurs véhicules (deux par foyer en moyenne aujourd’hui) sur des voies déjà surchargées ! Pour une fois, nous souhaiterions presque que vous soyez réélu, monsieur le maire, afin que vous gériez la problématique que vous avez créée. Mais ce ne serait pas rendre service à nos concitoyens. Alors merci pour le cadeau.

·         du « cadeau », également, au privé, de la maison de la Dîme et de l’hôpital du Parc. Nous avions quant à nous la faiblesse de penser que de tels bâtiments, chargés de l’histoire de la ville, devaient impérativement rester dans le domaine public ;

·         parce que cela n’intéresse la droite qu’à la marge, d’une vraie consistance culturelle.

 

Enfin, nous savons tous que l’environnement est désormais devenu une priorité et une préoccupation pour la population de la planète. Même nos politiques s’y sont mis, pas toujours très volontiers, ni sans arrière-pensée, voire de façon carrément politicienne. Mais enfin ils s’y sont mis. Sauf Bush bien entendu … et la municipalité UMP-sarkozyste de Sarreguemines. Curieux rapprochement, on en conviendra. De fait, pourtant, pas d’environnement au bilan, et pas grand-chose au projet : un « petit développement durable » dans un coin, cela ne mange pas de pain. Là, on l’aura compris, nous nous inquiétons sérieusement.

 
 
SARREGUEMINOIS,
 
 

Votre ville dispose d’atouts pour réussir. Elle doit s’éveiller de sa léthargie et les saisir. Le temps n’est plus aux faux-semblants, aux vérités tronquées, aux bilans édulcorés. Les jeunes, nos jeunes, s’y ennuient ; son tissu industriel est insuffisamment assuré et structuré. Résultat, la population diminue inexorablement. Au lieu de remettre en cause le bilan du recensement, le maire UMP-sarkozyste serait bien inspiré d’en tirer les leçons, comme nous le ferons si nous sommes amenés à gérer la cité. Il faut aujourd’hui aller à l’essentiel et orienter tout notre effort budgétaire sur ce qui fera renaître une dynamique à Sarreguemines : il ne s’agit plus d’une base nautique avec de son million d’euros, il s’agit d’une ambition pour

 
1 – l’économie et l’emploi ;

2 – la revitalisation du centre ville ;

3 – une politique environnementale incluant en particulier les économies d’énergie, l’habitat, l’urbanisme et les transports ;

4 – une politique sociale concertée autant que faire se peut avec nos voisins de l’Est-Mosellan et de la Sarre allemande ;

5 – une véritable politique de l’école, de l’apprentissage des langues, de soutien scolaire et d’accueil périscolaire ;

6 – la préservation des traditions locales ;

7 – une dynamique culturelle, des sports et des loisirs y compris en direction des plus anciens d’entre nous ;

8 – une authentique politique en direction des jeunes ;

9 – la création de liens forts avec nos concitoyens européens.

 
Notre programme répond à ces nécessités.
Redonnez sa chance à votre cité.

Donnez-lui l’équipe municipale qu’elle mérite et que vous méritez.

 

LA GAUCHE POUR SARREGUEMINES,

 

Une équipe sans autre ambition ni mandat que de travailler pour

 
SARREGUEMINES.
 
 
                                                                                                                                                          
Repost 0
29 février 2008 5 29 /02 /février /2008 10:02

DATE

TYPE

QUARTIER

LIEU

HEURE

19/02/08

CAFE

BEAUSOLEIL

Café Bellevue

18h00

19/02/08

MAISON DE QUARTIER

BEAUSOLEIL

MQ Beausoleil

20h00

22/02/08

CAFE

CENTRE

Café de Paris

11h00

22/02/08

CAFE

CENTRE

Café le Boulevard

18h00

22/02/08

MAISON DE QUARTIER

BLAUBERG-Rte de Nancy

MQ Cité de la Forêt

19h00

22/02/08

CAFE

CENTRE -spécial jeunes

Café de la Mairie

22h00

22/02/08

marché

CENTRE

Centre Ville

9h00

26/02/08

CAFE

NEUNKIRCH

Café DEGOTT

18h00

26/02/08

MAISON DE QUARTIER

FOLPERSVILLER

MQ Folpersviller

19h00

29/02/08

CAFE

CENTRE

Café du Marché

11h00

29/02/08

MAISON DE QUARTIER

NEUNKIRCH

MQ Neunkirch

20h00

29/02/08

marché

CENTRE

Centre Ville

9h00

4/03/08

CAFE

CENTRE

Café ALEX

11h00

4/03/08

CAFE

NEUNKIRCH

Café DICKELI

18h30

4/03/08

CAFE

CENTRE Rive Droite

Café du Théâtre

20h00

4/03/08

marché

CENTRE

Centre Ville

9h00

5/03/08

CAFE

WELFERDING

Café DORARD Jacques

18h00

5/03/08

MAISON DE QUARTIER

WELFERDING

MQ de Welferding

20h00

6/03/08

CAFE

CENTRE

Café de la Mairie

20h00

7/03/08

AUDITORIUM

VILLE

Auditorium des faïenceries

20h00

Repost 0
23 février 2008 6 23 /02 /février /2008 17:26
undefined

Je tiens à apporter mon soutien et celui du Parti socialiste à

Eric KAMBLOCK et à sa liste.

 

 

L’investissement, l’écoute, mais aussi l’engagement dont il fait preuve sont la garantie d’un véritable changement au niveau local, pour les citoyens de Sarreguemines, à un moment où un grand nombre de nos concitoyens souffrent de la politique menée par le Président de la République, politique soutenue par la majorité UMP à l’Assemblée nationale.

 

J’appelle les électrices et les électeurs de Sarreguemines à voter,

dès le premier tour, le 9 mars 2008,

pour la liste que conduit Eric KAMBLOCK.



undefined
Repost 0
23 février 2008 6 23 /02 /février /2008 01:38

1

KAMBLOCK Eric

 

55

cadre commercial transfrontalier

2

NEHLIG Nathalie

 

44

chômage, en formation de requalification par l'ANPE Stagiaire en soins palliatifs

3

MOULAY Jean-Claude

 

61

Ingénieur chef de projets export retraité

4

ROUMEAS-XENOPHONTOS Evangelia

 

47

conseillère d’orientation psychologue

5

BASSET René

 

61

directeur des douanes retraité

6

HILPERT Bernadette

 

52

éducatrice spécialisée

7

MOGLIA Marc

 

45

ouvrier

8

BARBIER Martine

 

52

mère de famille

9

OSWALD Jean-Marie

 

62

employé administratif retraité

10

HAMMER-KIEFFER Germaine

 

69

aide soignante retraitée

11

KARCHER Jacques

 

65

ouvrier transfrontalier retraité

12

SIFI Fatiha

 

38

aide soignante

13

MALLICK Pascal

 

48

chargé d’insertion professionnelle

14

WEBER Anita

 

49

agent de soins

15

GOURICH Abdelghani

 

38

professeur agrégé d’économie

16

SPITZER Annick

 

38

secrétaire commerciale

17

WEBER Marc

 

51

infirmier CHS

18

MARTIN Dominique

 

46

mère de famille

19

FIERLING Gérard

 

52

agent SNCF

20

BORDONNE Fanny

 

22

étudiante

21

HALLERMAYER Georg

Citoyen allemand

61

enseignant

22

DEVILLE Claudie

 

54

professeur

23

LIMBACH Bertrand

 

39

ouvrier intérimaire transfrontalier

24

HILPERT Sarah

 

21

étudiante

25

PORTE Patrick

 

50

retraité Charbonnages de France

26

HAAKE Sylvie

 

46

mére de famille

27

KRAEMER Dominique

 

47

mécanicien d’entretien

28

BANDINU Irène

 

43

auxilière de puériculture

29

RAHIER Alain

 

71

enseignant retraité

30

BALLAND-GOMEZ Christiane

 

58

secrétaire retraitée

31

WEYAND Fernand

 

73

chef d'établissement retraité

32

HUBERT Eva

Citoyenne allemande

43

mère de famille

33

SCHMITT Gérard

 

68

cadre hospitalier retraité

34

LAVAL Danièle

Conseillère sortante

48

secrétaire

35

GAUTHIER Jean

 

86

commerçant retraité








Repost 0
20 février 2008 3 20 /02 /février /2008 23:13
titre--conomie-et-emploi.jpg

1. économie et emploi


Le bilan :

Le nouveau, déjà usé, président élu pour le pouvoir d’achat, avait oublié de dire que c’était celui des riches et des privilégiés qu’il défendait. Son gouvernement ne propose que déstabilisation, destruction de la démocratie et des acquis sociaux.

Dans la même ligne, le maire sortant ne défend pas les salariés des entreprises de sa commune (comme Continental),laisse fermer des entreprises historiques (comme les faïenceries),laisse partir les services publics (comme le conseil des prud’hommes et le pôle de l’instruction), laisse le centre ville dépérir, et à l’assemblée il vote la régression sociale et la destruction du code du travail !


 

  image--conomie-et-emploi.jpg

Notre ambition :

Il faut aider à développer les talents et les initiatives en concertation avec toutes les structures existantes. Avec ses atouts, Sarreguemines peut générer des emplois et du bien-être si on se bat bec et ongles quotidiennement au coté des habitants pour le maintien des services publics et du tissu industriel et économique et pour leur pouvoir d’achat.

Parmi nos propositions :

1. Nous désenclaverons Sarreguemines au plus vite. Nous passerons à la réalisation de voies de communication performantes (Fluviales, Ferroviaires, Routières voire Aériennes) nécessaires à la population et aux entreprises.

2. Nous coordonnerons toutes les ressources et services aux salariés et aux employeurs pour dynamiser et diversifier l’emploi dans le cadre de la Maison de l’Emploi.

3. Nous élaborerons un Plan Stratégique Directeur pour le Développement Economique et Industriel (PSDDEI) avec tous nos partenaires (CASC, Espace Entreprise, ANPE, Pays, département,région..).

4. Nous optimiserons l’enseignement et les formations qualifiantes (niveau supérieur, technique et professionnel) pour constituer un réservoir de compétences sur le bassin d’emploi,condition essentielle pour l’implantation de nouvelles entreprises.

5. Nous revitaliserons le centre ville.Nous favoriserons l’implantation de nouveaux commerces et services à la personne. Nous gérerons le stationnement (reprise en régie municipale,tarifs adaptés, statut spécifique pour les riverains, etc.).

6. Nous créerons une maison de l’Economie Solidaire et Sociale pour accompagner les créateurs de micro entreprises et les soutenir dans leurs investissements et leur création d’emplois pérennes.


« Mit seinen vielen Pluspunkten hat Sarreguemines zahlreiche Möglichkeiten, Arbeitsplätze zu schaffen und ein Klima des Wohlergehens, wenn man auf der Seite der Einwohner mit Zähnen und Klauen für den Erhalt des „Service Public“, für die Erhöhung der Kaufkraft und der Verflechtung von Industrie und Ökonomie, für den Erhalt bestehender und für die Schaffung neuer Arbeitsplätze kämpft ».

undefined

 

« Se battre bec et ongles avec les

salariés et les entrepreneurs pour

défendre l’emploi »



Jean-Claude Moulay, futur adjoint à l’économie et son groupe de colistiers.

www.la-gauche-pour-sarreguemines.info

 
Repost 0
20 février 2008 3 20 /02 /février /2008 23:11
undefined
texte-page2-titre-copie-2.jpg

texte-page2-photo1.jpg

Le bilan :

Le président Sarkozy a réussi à subtiliser la cause environnementale à coup d’effets d’annonce et de ronflants « grenelles ». On commence à s’apercevoir que, derrière, il n’y aura pas grand-chose ! Localement, c’est la même chose : on crée une commission extra municipale sur l’environnement qui se réunit peu, est très peu consultée, donc peu écoutée ou entendue sur les besoins environnementaux et d’amélioration du cadre de vie des Sarregueminois.


Notre ambition :

L’environnement est un thème global et transversal. Nos préoccupations vont à égale importance vers notre cadre de vie au quotidien qu’il faut améliorer et l’avenir de notre planète qu’il faut assurer pour nos enfants.

Parmi nos propositions :

1. Nous réduirons l’impact énergétique de la municipalité de 20% en 5 ans (véhicules à faible émission, nouvelles chaudières à bois, ampoules de l’éclairage public, etc.).

2. Nous reprendrons la gestion de l’eau en régie pour faire baisser les prix et mieux en contrôler l’usage.Nous encouragerons la récupération de l’eau de pluie par les particuliers,les écoles et les services publics pour les usages adaptés. Nous utiliserons l’eau de la Sarre pour les arrosages et nettoyages publics.

3. Nous développerons en concertation les bus, les trains et le Saarbahn. Nous ferons chaque fois que possible des parkings périphériques desservant le centre en navettes fréquentes et gratuites. Les pistes cyclables urbaines,en liaison avec les Voies Vertes Européennes seront développées. Pour la protection des piétons et des enfants, la circulation en coeur de ville et aux abords des écoles sera limitée à 30 Km/h.

4. Nous modifierons la commission d’urbanisme et favoriserons les constructions écologiques. Nous proposerons la réalisation d’un nouveau lotissement municipal avec une maison témoin « Passive » et un éclairage public éolien autonome.

5. Nous reconstituerons notre cadre de vie. Nous travaillerons avec toutes les communes en amont de la Sarre pour la rendre de nouveau propre. Nous ré-ouvrirons le camping et la baignade de Steinbach, pour en faire un lieu populaire de loisirs. Nous planterons des milliers d’arbres pour reconstituer la continuité de la forêt, embellir les parkings et les espaces publics. Nous réhabiliterons la forêt du parc des faïenceries.

6. Nous regrouperons des entreprises innovantes en matière de développement durable et les services publics dans la Maison de l’Environnement, installée à la Ferme des faïenceries, et qui donnera à chacun l’information et l’aide dont il a besoin pour être  «écoresponsable»

7.Nous envisagerons par étapes l’extension des voies piétonnes du centre ville, en concertation avec les commerçants, les habitants et les usagers.

texte-page2-photo2-copie-1.jpg

« Unser Augenmerk ist in gleicher Gewichtung auf unsere täglichen Lebensbedingungen gerichtet, die zu verbessern sind, wie auch auf die Zukunft unseres Planeten, die es zu sichern gilt ».




        

Nathalie Nehlig, future adjointe à l’environnement et son groupe de colistiers.



Repost 0
20 février 2008 3 20 /02 /février /2008 23:10
undefined
texte-page3-titre.jpg

« Pour une égalité des chances et l’ouverture sur l’avenir pour tous ».


texte-page3-photo1.jpg

Le bilan :

Le gouvernement mène une politique comptable et accroît le fossé entre les privilégiés et la grande masse de la population. La suppression de plus de 10 000 postes d’enseignants en est le reflet et tant pis pour nos enfants. A Sarreguemines, sous couvert de bilinguisme on favorise l’école privée au détriment du public et pire on ferme l’école de la Bastille !

Notre ambition :

L’école et l’éducation sont les moyens de la promotion sociale et la réduction des inégalités. Nos enfants sont des êtres uniques et singuliers. Ils méritent une prise en charge éducative, sociale et pédagogique de qualité. Y a-t-il meilleur investissement que l’éducation pour assurer l’égalité des chances à nos enfants - futurs citoyens ?

Parmi nos propositions :

1. Nous développerons l’égalité des chances en dotant toutes les écoles équitablement quel que soit leur quartier.

2. Nous aurons une politique de rénovation active des locaux et de sécurisation des abords.

3. Nous rendrons la scolarité effectivement gratuite (fournitures et supports pédagogiques).

4. Nous soutiendrons les projets éducatifs, culturels et citoyens élaborés par les enseignants.

5. Nous organiserons l’accueil périscolaire gratuit au sein de chaque école (aide aux devoirs, encadrements, activités diverses). Il sera assuré par du personnel qualifié.

6. Nous sommes au carrefour de l’Europe, c’est pourquoi nous développerons le bilinguisme dans l’enseignement public et nous nous battrons avec les parents pour que l’enseignement paritaire soit maintenu et l’apprentissage des langues respecté.

7. Nous élargirons aussi l’offre linguistique à d’autres langues en particulier l’anglais pour permettre l’ouverture sur d’autres pays d’Europe en cohérence avec les nouvelles exigences pour l’obtention du brevet des collèges.

8. Nous participerons à la montée en puissance de l’université populaire en multipliant les échanges avec d’autres UP en particulier Saarbrücken, Metz et Strasbourg.


texte-page3-photo2.jpg

« Generell sind Schule und Erziehung die Mittel, die einen sozialen Aufstieg und die Verringerung der sozialen Ungleichheit ermöglichen.Gerade unsere Kinder sind auf unsere erzieherische Sorge und pädagogisches Engagement, auf sozialen Fortschritt angewiesen ».





Evangelia Rouméas-Xenophontos future adjointe à l’éducation et son groupe de colistiers


 

Repost 0

Articles Récents

  • la lettre du secrétaire #136:"une élection mal comprise"
    Au Sommaire: une élection mal comprise d'où vient le blé ? Le regard de Sébastien Lefort: "Campagne et moyens" qu'en pensez vous ?: "la réforme du statut des stagiaires" EDITO : "j'ai de la chance moi...." Rue Briques et Pavés: primaires à droite au Pays...
  • le lettre du secrétaire #135: "je reste, je suis socialiste"
    Au Sommaire: " je reste, je suis socialiste"- carte blanche à Gérard Filoche "Valls à gauche ?" La démo de cousin Hub: par Hubert Fuss "matraquage fiscal ? vraiment ? qu'en pensez vous ?: la réforme territoriale ? EDITO : "En plein marasme, Lefort en...
  • la lettre du secrétaire #134:"...et le cul de la fermière ?"
    Au Sommaire: " Inciter à quoi ?" "...et le cul de la fermière ?" "Le coup de fil de Gérard à Céleste" - par Sébastien Lefort D'Bitscher chr o nique, par Sébastien Lefort Jaurès: 100 ans ! EDITO : "une idée intéressante" Rue Briques et Pavés: Lisez et...
  • Les mandatures se suivent … et se ressemblent !
    un stade d'entrainement ? de 1,5 à 2,5 millions d'€uros Il y a quelques jours de cela, et même un peu plus, le Républicain Lorrain avisait la population, quoique sans roulement de tambour, de l’état d’avancement du futur nouveau stade des Faïenceries....
  • la lettre du secrétaire #133:"le colibri et l'ignorant"
    Au Sommaire: " y a-t-il un pilote dans la salle ?" "le colibri et l'ignorant" "Le coup de fil de Gérard à Céleste" - par Sébastien Lefort D'Bitscher chr o nique, par Sébastien Lefort alerte enlèvement EDITO : "y a aussi un Bitscherland là-bas ?" Rue Briques...
  • la lettre du secrétaire #132:"D'ici et d'ailleurs"
    Au Sommaire: " D'ici et d'ailleurs" "Harmoniser par le haut" "Le coup de fil de Gérard à Céleste" - par Sébastien Lefort D'Bitscher chr o nique, par Sébastien Lefort EDITO : "le changement, c'est bientôt" Rue Briques et Pavés: Lisez et faites lire le...
  • Rendons à l’histoire ce qui lui appartient
    un Rentenmark egale 1.000 milliards de marks. Cela nous est répété à satiété : toute la politique économique allemande, et les blocages qui en résultent, nous viennent de la monstrueuse inflation qui, en 1923, met l’Allemagne à genoux. L’on peut comprendre...
  • la lettre du secrétaire #131:"sur la ligne...Céleste"
    Au Sommaire: " le changement, c'est...Giscard !" "sur la ligne...Céleste" "Le coup de fil de Gérard à Céleste" - par Sébastien Lefort D'Bitscher chr o nique, par Sébastien Lefort EDITO : "et si on changeait ?" "Faut-il fermer Fessenheim ? OUI !" Rue Briques...
  • non à l'instrumentalisation des enfants !
    honte aux parents qui mettent des pancartes dans les mains de leurs enfants ! et à tous ceux qui les instrumentalisent
  • problemes de Sarreguemines, la lettre ouverte d'un citoyen en colère
    Stationnement et circulation, civilité et code de bonne conduite ! Lors de sa dernière réunion de campagne, Casino des Faïenceries, pour l'élection municipale du maire de la ville et son Conseil, Céleste LETT, réélu, nous disait qu'il était plutôt traditionnel...