Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 07:14

Cumul des mandats, éloge du hara-kiri - LE MONDE | 02.07.2013 à 09h36

hara-kiri.jpg

Le hara-kiri, assure le dictionnaire Robert, est "un mode de suicide particulièrement honorable, au Japon". C'est, très exactement, le geste auquel sont invités les députés, puisqu'ils examinent, à partir du 3 juillet, les projets de loi interdisant le cumul de fonctions exécutives locales avec le mandat de parlementaire, national ou européen. Le moins qu'on puisse dire est que bon nombre d'entre eux y vont à reculons.

Et pour cause : 468 députés sur 577 (81 %) sont en situation de cumul et, parmi eux, 336 (58 %) exercent des fonctions de maire ou d'adjoint, président ou vice-président de conseils généraux ou régionaux, etc. Le tour des sénateurs viendra, à l'automne ; 264 d'entre eux sur 348 exercent un ou des mandats locaux, dont 211 des fonctions exécutives. Bref, le gouvernement demande à des assemblées de cumuleurs – inutile de céder au poujadiste "cumulards" – de renoncer à cet attribut de leur pouvoir.

C'est, en effet, l'un des traits les plus caractéristiques de notre anthropologie politique. Marginal ou minoritaire dans les autres démocraties européennes (un quart en Allemagne, une poignée au Royaume-Uni), le cumul de mandats nationaux et locaux s'est généralisé depuis une bonne trentaine d'années. L'argumentaire de ses partisans et pratiquants est parfaitement rodé. Sans responsabilités locales, assurent-ils, ils perdraient le contact avec le "terrain" et la perception directe des attentes des citoyens. Carrières locale et nationale sont, à leurs yeux, utilement complémentaires. Plus encore quand, sénateurs, ils sont membres d'une Assemblée qui assure, selon la Constitution, "la représentation des collectivités territoriales de la République". Mieux, plaident-ils : avoir un pied au Parlement et ses entrées dans les ministères est le plus sûr moyen de bien défendre les intérêts de sa circonscription.

En outre, ajoutent-ils, les enquêtes d'opinion selon lesquelles les Français seraient en majorité hostiles au cumul des mandats sont démenties par les électeurs : ceux-ci accordent, bien souvent, une prime à leur "député-maire"

ou à leur sénateur - président de conseil général, notable local connu et reconnu. Enfin, s'ils ne s'en vantent pas, beaucoup des élus tout-terrain admettent qu'un mandat exécutif local améliore sensiblement leurs moyens d'action : non seulement en termes d'intendance, mais aussi d'indemnités, même si le mécanisme d'"écrêtement" plafonne depuis vingt ans le revenu de base des cumuleurs à 1,5 fois leur indemnité parlementaire.

Pourtant, ce plaidoyer pro domo ne résiste pas à l'analyse. Si l'exercice de fonctions exécutives locales – sachant que la détention d'un simple mandat municipal, départemental ou régional reste autorisé par le projet du gouvernement – était indispensable pour rester proche du "terrain", on se demande bien comment pourraient survivre les quelque 20 % de parlementaires qui n'exercent qu'un mandat national. Chacun sait que le mode de scrutin législatif, majoritaire et uninominal, impose à tout député qui souhaite être réélu de s'occuper activement de sa circonscription et de rester proche de ses électeurs.

LE PARLEMENT AFFAIBLI

En outre, le cumul des mandats est le symptôme cruel de l'affaiblissement du rôle du Parlement sous la Ve République. Pis, il contribue à l'accentuer : pour bon nombre d'élus, le vrai pouvoir est local, et le mandat parlementaire – symbolique, voire honorifique – est d'abord destiné à sédimenter une carrière et à consolider un fief. En plaçant peu ou prou le mandat parlementaire au service de la fonction locale, le cumul est ainsi une source constante de conflit entre l'intérêt national, que députés et sénateurs sont censés servir, et leurs intérêts locaux. D'innombrables débats en témoignent, à commencer par ceux touchant aux pouvoirs des collectivités locales.

L'affaiblissement du Parlement est d'autant plus profond que le cumul est l'une des causes du désinvestissement et de l'absentéisme parlementaires, sur lesquels beaucoup versent des larmes de crocodile. L'enquête minutieuse menée par Laurent Bach et publiée en 2012 par le Centre pour la recherche économique et ses applications le démontre : dans la plupart des domaines de l'activité parlementaire (interventions en séance, présence aux réunions des commissions, rapports, missions d'information...), les "simples députés" sont beaucoup plus actifs que leurs collègues cumuleurs. C'est d'ailleurs inévitable : la décentralisation a fait des exécutifs locaux des activités à temps plein, difficilement conciliables avec un exercice approfondi du mandat parlementaire.

Enfin, et c'est l'essentiel, le cumul des mandats concentre entre trop peu de mains un trop grand nombre de responsabilités, reconduisant à l'identique un système de plus en plus verrouillé. Ce faisant, il entrave le renouvellement du personnel et de la vie politiques. Ainsi, malgré l'inscription du principe de la parité dans la Constitution depuis plus de dix ans, quatre parlementaires sur cinq restent des hommes. De même, la moyenne d'âge des députés français est l'une des plus élevées d'Europe. Quant à la diversité – sociale ou d'origine – de nos parlementaires, elle est aussi étroite que figée.

A supposer que les parlementaires français fassent passer la vitalité démocratique du pays avant leurs intérêts particuliers, ils se devraient d'approuver largement la réforme – cet honorable hara-kiri, à l'horizon prudent de 2017 – qui leur est proposée. On peut craindre qu'il n'en soit rien, notamment au Sénat. Mais il ne faudrait pas qu'ils viennent, ensuite, se lamenter sur le discrédit dont ils sont l'objet.

Gérard Courtois

Repost 0
25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 17:45

le-vrai-bilan-de-sarko.jpg

 

Nous avons désormais tous les chiffres!

ET ILS PARLENT D’EUX-MÊMES…


Non pas qu’ils soient incontestables, ils dépendent des paramètres choisis…

Mais, cependant, ils valent mieux qu’un long discours.

 

ANALYSONS CES CHIFFRES…

 

Dette de l’État stricto sensu (source AFT (Agence France Trésor) ou « encours de la dette négociable » :

En 2007 = 921 milliards.

En 2012 = 1 386 milliards.

Soit une augmentation  de 465 milliards sous le règne de Sarkozy – (hors organismes sociaux et collectivités territoriales.

 

Dette de la France au sens de Maastricht (source INSEE, chiffres au 3ème trimestre 2012) comprenant toutes les dettes : État + organismes sociaux et collectivités territoriales.

En 2007 = 1 221,1 milliards.

En 2012 = 1 818,1 milliards.

Augmentation : 597 milliards sous le règne de Sarkozy – (au 30 septembre 2012).

 

Croissance économique (source Eurostat) :

En 2007 = + 2,3%.

En 2012 = 0,0%.

 

Récession sous le règne de Sarkozy!

Comparaison : taux de l’Allemagne en 2007 = + 3,3% ; en 2012 = + 0,7%. (mais avec le soutien des affairistes britanniques, américains, etc…)

 

Balance commerciale (source Eurostat) :

En 2007 = − 51,988 milliards

En 2012 = − 81,447 milliards.

 

Détérioration : 55% sous le règne de Sarkozy -.

 

Comparaison, balance de l’Allemagne

En 2007 = + 194,259.

En 2012 = + 185,004.

(mais avec le soutien des affairistes britanniques, américains, etc…)

 

Taux de chômage (source Eurostat) :

En 2007 = 8,4%.

En 2012 = 10,2%.

 

Détérioration : 1,8% sous le règne de Sarkozy -

Allemagne. En 2007 = 8,7%  En 2012 = 5,5%.

 

Taux d’emploi (source Eurostat) :

En 2007 = 69,8%.

En 2011 (2012 pas disponible) = 69,2%.

 

Détérioration: 0,6% sous le règne de Sarkozy.

Allemagne. En 2007 = 72.9%  En 2011= 76.3%

 

Emploi, nombre de postes de travail disparus (source INSEE, « ensemble des secteurs marchands (hors agriculture) ») :

En 2007 = 16, 3972 millions.

En 2012 = 15,9605 millions.

Perte de 436 700 postes de travail sous le règne de Sarkozy.


Entre 2007 et 2012 les recettes fiscales ont baissé de 196 milliards  donc 5 années de pertes de recettes non compensées.

Comment ?

Trois principales niches fiscales concernant l’impôt sur les sociétés et avantageant les grands groupes :

1 – Le Régimes des sociétés mères et filiales qui nous a coûté 34,9 milliards d’euros pour l’année 2009.

2 – Le Régime d’intégration fiscale qui nous a coûté de 19,5 milliards d’euros pour l’année 2009.

3 – La ni-Niche Copé (taxation à taux réduit des plus-values à long terme provenant de cession de titres de participation) qui nous a coûté8 milliards d’euros en 2009.

 

Pour ces trois niches fiscales : un manque à gagner de 62,4 milliards d’euros sous le règne de Sarkozy. Une paille !


S’y ajoute le coût des trois niches fiscales ajoutées par Sarkozy (selon la cour des comptes)

1 – Heures supplémentaires  qui nous a coûté 4,5 milliards d’euros.

2 – TVA réduite sur la restauration qui nous a coûté 3,5 milliards d’euros.

3 – Passage du bouclier fiscal à 50 % des revenus déclarés qui nous a coûté 0,7 milliards d’euros.

Soit un coût total de 8,7 milliards d’euros pour ces trois niches fiscales sous le règne de Sarkozy. Une paille !

Au total pour les 6 niches fiscales : 71 milliards d’euros.

A comparer avec le plan de rigueur de 8 milliards d’euros !

 

MAIS…


Il faudrait ajouter à cela :

 

1 – La baisse de l’impôt sur le revenu due à la diminution du nombre de tranches (de 13 avant 1986 à 5 aujourd’hui),

2 – Le passage de la tranche supérieure de 65 % (avant 1986) à 41% aujourd’hui.

Soit un coût total de15 milliards d’euros en 2009 sous le règne de Sarkozy..

 

Il ne faudrait pas oublier :

 

La baisse du taux de l’impôt sur les sociétés (avant même les niches fiscales) de 50 % à 34,6 % aujourd’hui.

Soit un coût total de20 milliards d’euros en 2010 (Rapport de la Courdes comptes 2010).

Soit : 71 + 35 = 106 milliards d’euros en une année sous le règne de Sarkozy !


Mais n’oublions pas aussi les niches sociales : 42 milliards d’euros d’exonérations de cotisations sociales en 2009 (Rapport du Sénateur de droite Jean-Jacques Jégou au nom de la commission des finances du Sénat – 2010)

 

Et les intérêts payés aux détenteurs de la dette publique : 48 milliards d’euros en 2009.

Au total : 106 + 42 + 48 = 196 milliards d’euros en 2009


Alors que le déficit public (État, Sécurité sociale, Collectivités territoriales, organismes centraux) s’élevait à 145 milliards d’euros.


LA DETTE DONC, C’EST SAKOZY QUI L’A FAIT et il n’y a pas de raison que ce soit le citoyen lambda qui paye les cadeaux fiscaux du petit frisé à ses amis les riches-plein-de-morgue !

 

MAIS…

Il n’a pas fait que cela, le nabot prétentieux.

 

Il a aussi revendu tout l’or de la France, quand l’or était à son cours le plus bas…

Juste avant la catastrophe financière d’octobre 2008….
Et il l’a vendu pour soutenir le cours du dollar à l’époque…

Si bien qu’un retour à l’étalon or serait pour la France, et du fait ce petit crétin prétentieux, CATASTROPHIQUE!!!

 

Sans la politique merdeuse et servile face au MEDEF, aux riches, aux financiers et aux banquiers, sans cette politique menée par Sarkozy, nous aurions encaissé aux environs de 1000 milliards de plus en cinq ans !


Alors, prendre un pays en faillite en août de 2007 et le conduire à la ruine en seulement 5 ans, il fallait quand même le faire ! Et cela a été fait avec une véritable énergie, mêlée d’une constante satisfaction de soi.


Malgré ces chiffres calamiteux, personne n’ose aujourd’hui prononcer le terme de ruine, ni celui d’effondrement, comme pour conjurer le sort !


Il faudrait assainir la situation avant que la ruine ne se transforme en défaut sur le marché des capitaux….


Avant que les CDS (credit défault swap) mettent en route leur rouleau compresseur comme ils l’ont tenté pour l’Irlande, le Portugal, la Grèce et maintenant pour Chypre qui n’est nullement sauvé ?


Pour éviter la ruine il faut que la banque européenne prête au même taux qu’elle le fait aux banques privées…


Et surtout….


Il faut taxer les transactions financières…


Il faut écraser et récupérer l’argent des paradis fiscaux…


Et pour que l’image de notre pays soit restaurée au sein de la communauté internationale, il faut user de la justice pour ceux qui ont délibérément mis l’économie de notre pays à mal…


IL FAUT OBLIGER SARKOZY ET SES COMPLICES A RENDRE DES COMPTES DEVANT LA JUSTICE…


On nous fait croire que le narcissique pervers Sarkozy pourrait être jugé pour abus de faiblesse de la vieille Betancourt.


Mais ce sont l’ensemble des Français qui ont été victime de ce nabot au service de la grande finance.


L’empire du fric a mis en place Sarko pour mettre la France à genou (c’est un besogneux au service de la finance internationale).

 

Repost 0
25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 13:33
Repost 0
ecrit par Eric Kamblock - dans Actualité Nationale
commenter cet article
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 12:47

"Incidents du PSG: flingueur de Valls, Claude Goasguen a autorisé la fête du Trocadéro

Par LEXPRESS.fr, publié le 15/05/2013 à 08:56, mis à jour à 10:16

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/incidents-du-psg-flingueur-de-valls-claude-goasguen-a-autorise-la-fete-du-trocadero_1248824.html

La polémique continue après les incidents et violences survenus à l'occasion de la victoire du PSG au championnat de Ligue 1. Claude Goasguen, qui a demandé la démission de Manuel Valls, avait autorisé le rassemblement du Trocadéro. 

Incidents du PSG: flingueur de Valls, Claude Goasguen a autorisé la fête du Trocadéro

Le député maire UMP du XVIème arrondissement de Paris Claude Goasguen avait donné son autorisation pour un rassemblement au Trocadéro des supporters du PSG en cas de victoire.

AFP PHOTO CLEMENS BILAN

Qui est responsable des incidents du Trocadéro lundi, après la victoire du PSG? Le ministre de l'Intérieur? Le préfet de police de Paris, Bernard Boucault? Claude Gosguen, le maire UMP du XVI eme arrondissement ? Depuis deux jours la polémique a pris un tour politique, sur fond d'attaques de la droite envers Manuel Valls, ministre le plus populaire du gouvernement. 

Le maire UMP du XVIème Claude Gosguen a appelé dès lundi à la démission du ministre de l'Intérieur. Mais mardi, des documents consultés par l'AFP ont révélé que sa mairie avait été consultée dès le 7 mai, comme il est d'usage, par les services de la préfecture de police de Paris (PP) qui prépare et autorise ce genre de rassemblement. 

 

"Avis favorable en ce qui nous concerne"

La mairie avait été avisée par la préfécture des dispositions techniques prévues pour la remise du trophée de champion de France de Ligue 1 au PSG place du Trocadéro le lundi suivant. Un podium était prévu sur le trottoir du Trocadéro et une zone médias dans le square du Trocadéro, est-il précisé dans ces documents. Ce à quoi un collaborateur direct du député-maire avait répondu, toujours le 7 mai, par un "avis favorable en ce qui nous concerne". 

"Je n'ai pas été consulté par la préfecture de police, je n'ai eu aucun contact avec elle sur ces questions, je n'en ai d'ailleurs jamais", a démenti mercredi Claude Goasguen."La préfecture ne demande jamais son avis à la mairie d'arrondissement qui n'a aucun pouvoir de police", a-t-il argumenté. "Nous avons eu le 7 mai une information administrative classique", a ajouté le député dont le directeur de cabinet adjoint a répondu à la direction générale de l'événementiel et du protocole, un département de la mairie de Paris et non de la préfecture de police. 

"Ici c'est l'ordre républicain"

Lundi soir, après les incidents survenus place du Trocadéro, Claude Goasguen a écrit dans un communiqué que "la sécurité des personnes, des supporteurs, des joueurs et des journalistes n'a pas été assurée". Il a dénoncé la "responsabilité du ministre de l'Intérieur" Manuel Valls qui "est totale" et "doit être assumée". Lors des questions d'actualité de mardi, le député a accusé le ministre de l'Intérieur de fuir ses responsabilités."Vous êtes pour le désordre, ici c'est l'ordre républicain", a retorqué Manuel Valls, lui reprochant "d'avoir choisi la rue contre le Parlement lors des manifestations contre le mariage pour tous".

 

 


normal !

 

à Paris comme à Sarreguemines, quand on cumule deux emplois , on ne fait bien ni l'un , ni l'autre

Repost 0
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 19:02

PHOTO_MARIAGE_POUR_TOUS.jpg

 

Ces 2 affiches sont à méditer et elles nous rappellent à notre bon souvenir que la France qui était pionnière dans certains sujets de société se fait devancer par beaucoup d'autres démocraties européennes et qu'une marge minoritaire de la population essentiellement de droite et d'extrême droite (encore qu'on peut se demander légitimement s'il y a encore une différence) refusent un certains nombres de droits et l'égalité à tous les individus au nom de "leurs convictions" (même si cela figure sur toutes les mairies de France)...

 

En ce qui concerne la loi Taubira sur le mariage pour tous et l'adoption, il est bon de rappeler certains points et rétablir certaines vérités :

 

- cette loi n'enlève rien aux autres couples mariés ou qui vont le faire, mais elle octroie de nouveaux droits aux couples de même sexe qui veulent se marier (les mêmes ni plus ni moins par exemple droit à la pension de réversion en cas de décès). Elle renforce donc tous les couples et rappelle les principes fondamentaux de notre pays : LIBERTE et EGALITE.

Quant à ceux qui nous disent que la civilisation va disparaître... Quoi de plus ridicule comme "argument" enfin si on peut parler d'argument... Rappelons que tous les pays qui autorisent cela ne se sont pas écroulés, on peut citer en Europe : la Norvège, la Suède, le Danemark, la Belgique, les Pays-Bas, l'Espagne, le Portugal... Et hors Europe de nombreux pays d'Amérique du Sud, de plus en plus d'Etats des USA, le Canada, mais aussi l'Afrique du Sud et la semaine dernière la Nouvelle Zélande....

 

- cette loi renforce donc toutes les familles... Il est bien loin le temps de la famille voulue par l'Eglise catholique... Familles divorcées, recomposées, monoparentales... Elle permettra surtout à un conjoint d'adopter les enfants de l'autres et ainsi éviter des placements et des séparations en cas de décès d'un des deux. Ces enfants par milliers existent et sont là qu'on le veuille ou non, il faut donc leur donner un statut (ce que cette loi va faire) ; c'est donc avant tout pour protéger tous ces enfants que c'est une avancée considérable qui je le répète RENFORCE TOUTES LES FAMILLES et contrairement à ce que veulent faire croire les opposants cela RENFORCE LA FAMILLE EN GENERAL.

Pour l'adoption simple, on le sait bien cela concernera très peu d'enfants puisque qu'en France très peu d'enfants sont "proposés" à l'adoption... En Belgique en 2012 c'est à peine une dizaine d'enfants qui ont été adoptés de la sorte... Je reste persuadé que ces enfants auront autant d'amour que dans une famille hétérosexuelle et seront tout aussi bien construits dans leur vie d'adulte (comme le démontrent toutes les études menées, comme les nombreux témoignages).

 

- La procréation médicalement assistée (PMA) tout comme la gestation pour autrui (GPA) là aussi ne figurent pas dans le texte, alors inutile "d'agiter les peurs". La GPA sera éventuellement discutée dans une loi générale sur la famille à l'automne, quant à la GPA le Président Hollande a dit à plusieurs reprises qu'il n'en était pas question.

 

 

Alors après avoir élu un Président qui avait noté cette proposition (n°31) en toutes lettres dans son programme, des mois de débats très souvent nauséabonds depuis l'automne, des centaines d'heures de débat à l'Assemblée (10 jours en 1ère lecture, une semaine au Sénat, puis à nouveau une semaine à l'Assemblée pour la seconde lecture), on ne peut pas parler d'une démocratie bafouée.... Peu de textes bénéficient d'un tel débat et temps de parole... Alors STOP il est temps d'arrêter et de passer à autre chose !!! Pour le divorce, l'IVG, la peine de mort ou encore le Pacs (conclu à 95% par des couples hétérosexuels) qui imaginerait revenir en arrière et régresser de la sorte dans un pays démocratique ??? Personne...

Le Royaume-Uni est également en passe d'adopter un texte similaire d'ici la fin de l'année, et c'est la droite conservatrice qui la propose... La discussion a duré 6 heures à la chambre des Lords et fait quasiment consensus !!!

 

Je ne parlerai même pas des propos ouvertement homophobes et inadmissibles tenus par des élus de droite et le silence complice du reste des ténors de la droite française... Cette droite et ces catholiques qui appellent à la "guerre civile", au "sang", qui accuse "la gauche d'assassiner des enfants"... Ceux-ci ont une lecture très particulière des évangiles et s'attachent à défendre une seule vision de la famille à savoir la leur... Quant aux Frigide Barjot (qui d'un seul coup et après vécu de nombreuses années "olé olé", Christine Boutin (mariée à son cousin germain et inqualifiable) veulent se refaire une notoriété tout comme la plupart des élus de droite, se sont eux les responsables des attaques homophobes et des propos décomplexés qui se libèrent. Contrairement à leurs insinuations, ils sont les SEULS RESPONSABLES de ses violences inadmissibles... Et ils seront comptables des violences à venir ...

Je tiens à souligner le courage de certains élus de droite comme Franck Riester (député UMP),Fabienne Keller (sénatrice UMP), Chantal Jouanno, qui ont voté en faveur du texte ou encore Roseline Bachelot...

 


 

affiche_contre_le_vote_des_femmes.jpg

 

La seconde affiche montre bien à quel point une minorité conservatrice de la France après-guerre s'opposait au vote des femmes et appelait à manifester contre l'égalité... L'expression : "l'Histoire est un éternel recommencement" se vérifie encore une fois malheureusement... Pourtant comme disaient 2 "anciens" politiques à savoir un ancien Président (Nicolas Sarkozy) et un ancien Premier Ministre (François Fillon) : " ce n'est pas la rue qui gouverne", "notre satisfaction en 5 ans c'est de n'avoir jamais céder à la rue"... A bon entendeur...

 

 

LA FRANCE : LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE... L'HISTOIRE EN MARCHE...

Repost 0
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 17:21

 

commission-pour-la-transparence.png

 

 

un site à consulter au plus vite pour ceux qui hurlent avec les loups ou qui crient sur tous les tons "qu'il n'y a qu'à" donner un coup de balai.http://www.commission-transparence.fr/

 

et un extrait interessant pour ceux qui veulent rappprocher le 15eme rapport de la situation de leur député:

 

 

3. Indemnité représentative des frais de mandat
La commission constate, s’agissant des parlementaires en fin de mandat, que le montant de l’indemnité représentative des frais de mandat (IRFM) contribue, pour la durée d’un mandat, à un enrichissement oscillant entre 1 400 € et 200 000 €. Cette indemnité dont le montant mensuel, non imposable, s’élève à plus de 6 000 €, couvre les dépenses occasionnées par l’exercice d’un mandat parlementaire. La commission note qu’aucune restitution d’un éventuel excédent de l’indemnité par rapport aux frais de mandat n’est demandée au terme de celui-ci par l’assemblée à laquelle appartient le parlementaire.
L’avantage économique en cause pouvant expliquer, à lui seul, des variations de patrimoine conséquentes, la commission a pris l’habitude de demander aux parlementaires, dans le cas où la variation de leur patrimoine est
inexpliquée, la valeur de leur compte IRFM en fin de mandat.

 

http://www.commission-transparence.fr/rapports-textes.html

 

au fait et les députés européens ?

Repost 0
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 22:39

hubert-duchscher-detoure.png

 

 

Cher camarade,

 

Tu t’es adressé à nous pour nous dire que tu comprenais et partageais la stupeur et la colère des militants, je tiens à t’en remercier…Pourtant ni ta missive, ni les propos du Président de la République ne  m’ont rassuré.

 

Bien sûr il y a ce mensonge, cette faute impardonnable, à quoi il faut rajouter depuis ce matin « l'affaire » du trésorier de la campagne présidentielle qui lui aussi barbote dans les eaux troubles des paradis fiscaux…et puis il y a Guérini, Andrieu, les « chinoiseries » du maire de Tours et tant d'autres encore...

Comment ne pas faire le lien entre ces scandales et ce mode de gouvernance où se côtoient politiques,  lobbyistes et affairistes de tous bords ?

 

Dans ce qui mine la confiance de nos concitoyens, comment ne pas évoquer  tous ces petits privilèges que s’octroient nos parlementaires : la cagnotte pour soigner sa clientèle, des indemnités sans avoir à justifier de dépenses, un régime de retraite à faire baver d’envie celui qui s’attend à devoir cotiser encore plus longtemps pour une pension qui sera moindre…

 

Comment ne pas évoquer le non cumul des mandats : voté par les militants, approuvé par l’opinion publique et sans cesse limité et repoussé par nos élus.

 

Et puis il y a aussi tous ces autres mensonges : les promesses faites aux sidérurgistes de Florange; cette grande réforme de la fiscalité tant annoncée et aujourd’hui remplacée par un illisible bricolage; le maintien de niches fiscales déplafonnées pour les riches...et  les larmes et la sueur pour les victimes de la crise!

 

L'affaire Cahuzac est l'illustration des mœurs politiques d'une République en décomposition, il ne suffit pas de dire: « je ne savais pas », il faudra aussi nous expliquer pourquoi et comment au PS on en est arrivé là!

 

Nous avons les leviers du pouvoir : moraliser la vie publique, avoir des élus exemplaires dépendra de nous, ou plus exactement de la volonté des dirigeants et élus socialistes à repenser la République, l'exercice du pouvoir et le rapport au citoyen. Pour reconquérir la confiance du peuple de gauche il faudra agir vite et fort. J'ose encore croire que la volonté de rénover et le  courage nécessaire seront plus forts que le conservatisme politique et la gestion des intérêts particuliers.

 

 Ma pensée va aussi aux adhérents, aux sympathisants toujours présents pour mener campagne dans notre arrondissement (si conservateur et déjà bien gangréné par le FN); j'aimerais tout simplement que leur engagement soit juste un peu respecté, c'est le minimum que le parti leur doit.

 

Certes je suis un militant en colère, mais la vision de ce champ de ruines me rend triste et las. J'ai adhéré au PS en 1974, à l'age de 19 ans, je veux encore y croire, encore faut il avoir des raisons d'espérer... mais surtout qu'on ne compte pas sur moi pour cautionner par mon silence des pratiques et des politiques qui sont contraires aux valeurs qui ont fondé mon engagement au PS.

 

Bon courage camarade, et ne nous déçois pas!

 

HD

 

 

Repost 0
ecrit par Hubert Duchscher - dans Actualité Nationale
commenter cet article
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 08:16

celeste-lett-fric.jpg

 

Je ne sais pas si Cahuzac est coupable d’avoir fait transiter de l’argent illégal sur un compte en Suisse, je ne sais pas si Sarkozy est coupable d’avoir abusé de la faiblesse de Liliane Bettencourt pour lui soutirer de l’argent,

 

Mais ce que je sais c’est que dans cette société dominée par le capitalisme libéral, on revient toujours au fric et au pouvoir !

 

On ne va pas changer de société tout de suite, mais on peut corriger un certain nombre d’excès du système !


Au niveau de la représentation politique, une des clés est à l’évidence d’interdire strictement le cumul des mandats exécutifs !


Revenons au local : Céleste Lett cumule les mandats et les indemnités, c’est un risque qui devient intolérable qu’il utilise l’influence ainsi acquise dans le seul but de se maintenir au pouvoir !

Repost 0
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 09:14

Communiqué de presse
logo PS nouveau


Adeline Hazan, Secrétaire nationale aux droits des femmes


Nomination de 3 femmes au Conseil constitutionnel : la parité en marche !


François Hollande, Jean-Pierre Bel et Claude Bartolone ont aujourd’hui nommé 3 femmes au Conseil constitutionnel. Le Parti socialiste s’en félicite, il avait appelé par la voix d'Harlem Désir à la nomination de 3 femmes, lors du rassemblement national des secrétaires de section du 26 janvier dernier.

Après la nomination d’un gouvernement strictement paritaire, les socialistes montrent une fois de plus leur volonté de faire de la parité une réalité. C’est un engagement de François Hollande qui est aujourd’hui tenu : renforcer la parité dans toutes les instances de la République.

Le combat pour la parité est au cœur du projet socialiste. Le Parti socialiste rappelle que ses instances nationales, issues du Congrès de Toulouse sont paritaires. A l’heure où l’UMP nomme 19 hommes et une seule femme parmi ses 20 vice-présidents, les socialistes construisent une société fondée sur l’égalité entre les femmes et les hommes. Après 10 ans d’inaction, il reste beaucoup à faire pour que la parité soit effective dans toutes les sphères de pouvoir et de décision.

Le Conseil constitutionnel est désormais composé de 6 hommes et de 3 femmes. Le Parti socialiste souhaite que les prochaines nominations, qui auront lieu dans 3 ans, permettent de progresser encore vers la parité de cette instance et que les réflexions à venir sur sa composition intègrent la question de la parité.

 

Repost 0
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 12:20

lett assemblée

Assemblée nationale
XIVe législature
Session ordinaire de 2012-2013

Compte rendu
intégral

Troisième séance du vendredi 8 février 2013

 

"M. le président. La parole est à M. Céleste Lett, pour soutenir l’amendement n° 3203.

M. Céleste Lett. En lisant cet article, dont nous souhaitons la suppression, je me disais qu’au motif de l’égalité et de la lutte contre les discriminations, vous créez des discriminations. Vous êtes, avec ce texte, en train de créer une usine à gaz, car sur le fond comme sur la forme vous faites défaut. Nous avons, au sein de l’opposition, d’éminents juristes. (Rires sur plusieurs bancs du groupe SRC.) Ils ont démontré qu’ils avaient des arguments. Nous aurions pu les mettre à votre disposition pour mieux échafauder ce texte.

J’ai envie, sous forme d’humour, de vous faire une proposition. Puisque vous êtes constamment obligés de prévoir des dispositifs particuliers – à cet article 21 pour Mayotte –, j’aurais aimé qu’il en soit prévu un pour la Lorraine. Cela permettrait aux Lorrains de s’affranchir de votre texte funeste.

Mme Chaynesse Khirouni. Non ! Pas la Lorraine !

M. Céleste Lett. Pour éviter toutes ces discussions, retirez ce texte qui n’a pas de raison d’être. C’est une fausse révolution.

M. Jean Glavany. Ils n’auront pas l’Alsace et la Lorraine, monsieur le président !

M. Céleste Lett. Je le disais il y a quelques jours : c’est une révolution copernicienne à l’envers. (Applaudissements sur plusieurs bancs du groupe UMP.)"

 

Non seulement Lett est rétrograde, mais maintenant il veut ajouter la privation du droit au mariage pour tous aux textes du Concordat, qui sont tout de même les restes de l’occupation allemande de l’Alsace-Moselle  et même élargir leur portée à toute la Lorraine !

et pendant ce temps, à Sarreguemines, qui est maire ?

Repost 0

Articles Récents

  • la lettre du secrétaire #136:"une élection mal comprise"
    Au Sommaire: une élection mal comprise d'où vient le blé ? Le regard de Sébastien Lefort: "Campagne et moyens" qu'en pensez vous ?: "la réforme du statut des stagiaires" EDITO : "j'ai de la chance moi...." Rue Briques et Pavés: primaires à droite au Pays...
  • le lettre du secrétaire #135: "je reste, je suis socialiste"
    Au Sommaire: " je reste, je suis socialiste"- carte blanche à Gérard Filoche "Valls à gauche ?" La démo de cousin Hub: par Hubert Fuss "matraquage fiscal ? vraiment ? qu'en pensez vous ?: la réforme territoriale ? EDITO : "En plein marasme, Lefort en...
  • la lettre du secrétaire #134:"...et le cul de la fermière ?"
    Au Sommaire: " Inciter à quoi ?" "...et le cul de la fermière ?" "Le coup de fil de Gérard à Céleste" - par Sébastien Lefort D'Bitscher chr o nique, par Sébastien Lefort Jaurès: 100 ans ! EDITO : "une idée intéressante" Rue Briques et Pavés: Lisez et...
  • Les mandatures se suivent … et se ressemblent !
    un stade d'entrainement ? de 1,5 à 2,5 millions d'€uros Il y a quelques jours de cela, et même un peu plus, le Républicain Lorrain avisait la population, quoique sans roulement de tambour, de l’état d’avancement du futur nouveau stade des Faïenceries....
  • la lettre du secrétaire #133:"le colibri et l'ignorant"
    Au Sommaire: " y a-t-il un pilote dans la salle ?" "le colibri et l'ignorant" "Le coup de fil de Gérard à Céleste" - par Sébastien Lefort D'Bitscher chr o nique, par Sébastien Lefort alerte enlèvement EDITO : "y a aussi un Bitscherland là-bas ?" Rue Briques...
  • la lettre du secrétaire #132:"D'ici et d'ailleurs"
    Au Sommaire: " D'ici et d'ailleurs" "Harmoniser par le haut" "Le coup de fil de Gérard à Céleste" - par Sébastien Lefort D'Bitscher chr o nique, par Sébastien Lefort EDITO : "le changement, c'est bientôt" Rue Briques et Pavés: Lisez et faites lire le...
  • Rendons à l’histoire ce qui lui appartient
    un Rentenmark egale 1.000 milliards de marks. Cela nous est répété à satiété : toute la politique économique allemande, et les blocages qui en résultent, nous viennent de la monstrueuse inflation qui, en 1923, met l’Allemagne à genoux. L’on peut comprendre...
  • la lettre du secrétaire #131:"sur la ligne...Céleste"
    Au Sommaire: " le changement, c'est...Giscard !" "sur la ligne...Céleste" "Le coup de fil de Gérard à Céleste" - par Sébastien Lefort D'Bitscher chr o nique, par Sébastien Lefort EDITO : "et si on changeait ?" "Faut-il fermer Fessenheim ? OUI !" Rue Briques...
  • non à l'instrumentalisation des enfants !
    honte aux parents qui mettent des pancartes dans les mains de leurs enfants ! et à tous ceux qui les instrumentalisent
  • problemes de Sarreguemines, la lettre ouverte d'un citoyen en colère
    Stationnement et circulation, civilité et code de bonne conduite ! Lors de sa dernière réunion de campagne, Casino des Faïenceries, pour l'élection municipale du maire de la ville et son Conseil, Céleste LETT, réélu, nous disait qu'il était plutôt traditionnel...