Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 07:22
problemes de Sarreguemines, la lettre ouverte d'un citoyen en colère

Stationnement et circulation, civilité et code de bonne conduite !

Lors de sa dernière réunion de campagne, Casino des Faïenceries, pour l'élection municipale du maire de la ville et son Conseil, Céleste LETT, réélu, nous disait qu'il était plutôt traditionnel en matière d'art, que ne l'est-il en matière de stationnement ? Que ne fait-il respecter la tradition imposée par le code de la route : les trottoirs ne sont pas des lieux de stationnement pour les automobiles et autres camions, voire exceptions réglementées.

Il aurait évidemment la possibilité de prendre des arrêtés municipaux par quartier, mais là où les piétons sont dans l'obligation de marcher sur la chaussée pour progresser, droit devant eux, ils seraient annulés soit par le Préfet soit par le Tribunal Administratif.

Lui et son Conseil ne s'engagent donc pas dans cette voie du désaveu ! Toutefois, par leur passivité ne mettent-ils pas en danger la vie d'autrui  dans certaines rues et avenues à grande circulation ?

Il est des lieux où il serait facile de régler ce problème en utilisant par exemple un parking désaffecté comme rue de France …

Il faut savoir que la Police Nationale ne « peut » rien faire, le Procureur de la République ne donnant pas de consignes en matière de civilité et d'espaces partagés, définis ceux-là non pas par la loi mais une règle de savoir vivre local, de savoir vivre en société !

Le Maire copiant maladroitement le procureur, ne donne aucune consigne à sa Police Municipale.

Ne sommes nous pas en droit de lui dire que s'il marchait à pieds dans les quartiers concernés, il ferait deux choses ; il constaterait que les citoyens lui disent des choses importantes et il améliorerait sa santé vertébrale (marcher plutôt qu'être assis en voiture), puisqu'il en a parlé aux Sarregueminoises et aux Sarregueminois. Sa souffrance personnelle est importante ; la souffrance sociétale par son inaction aussi !

Y-a-t-il une hernie discale à la colonne vertébrale municipale, où serait le défaut d'aplomb ?

 

Organisation des instances délibératives et décisionnaires municipales :

Sur ce modèle de la police du stationnement et de la circulation, que constate-t-on ? En matière de police interne des organisations municipales, certaines ne respectent pas les règles élémentaires pourtant simples et républicaines.

Le Maire avec véhémence, presque vindicatif, en a revendiqué la présidence, déléguant un maire-adjoint à la présidence de la commission des Appels d'offre... Dans cette commission, il n'a pas fait plus la police que dans la rue.

Pour s'en convaincre, il suffit de lire certains attendus du Tribunal Administratif de Strasbourg. Parfois, sur des bordereaux de présence, des anomalies graves sont constatées. S'il ne les sanctionne pas publiquement ni ne les corrige, quelles questions doit-on se poser ?

Non, pas celle-là, tous ses amis, vrais, vous diront qu'il est intègre ; ils le pensent sincèrement et pourquoi mettre en doute leurs pensées, leur sentiments ?

En revanche, ils ajoutent qu'il peut être faible ou pusillanime ou bien qu'il n'est pas informé. La seconde assertion est plus grave, bien que qui ne dit mot consent, et en cas de problème sa responsabilité pourrait-être recherchée.

Le maire et quelques uns du Conseil sont de la génération de l'auto-discipline, ne peut-on  appeler l'ensemble des membres de cette nouvelle commission qui va siéger pour réguler les dépenses de ville en contrôlant les coûts, et de toutes les autres, fonctionnaires compris, à s'organiser démocratiquement en autodiscipline et à s'inscrire dans la Norme Iso 2014-2020 de l'éthique irréprochable !

 

Qualité de l'eau de la Sarre, outil de la politique en matière de tourisme et de développement durable :

Le troisième sujet qui a fait l'objet d'un déni de la part du maire et d'un maire-adjoint est grave en matière de santé publique.

Le débat a tourné court à Welferding.

Les sources informatives sont sûres !

La Ville au Pavillon Bleu ne peut se permettre de reconnaître publiquement un problème qui est tout à la fois technique et de responsabilité environnementale et sanitaire.

Dans le réseau d'évacuation des eaux usées vers la station d'épuration, entre autre, les effluents de l'abattoir circulent avec d'autre déchets qui occasionnellement bouchent les filtres. Historiquement, la Commune et les services de l'Etat n'ont pas imposé, à cette entreprise, la construction d'une station autonome de traitement de ses effluents.

Pour nettoyer des filtres, durant quelques quarts d'heure, les effluents, déchets hautement polluants, toxiques, sont rejetés dans la Sarre.

La Commune consciente de ce problème a engagé des investissements sur plusieurs années pour résoudre ce mal, dérivation en circuit clos. Ces anomalies répétées viendraient comme il est dit, sans rire, des lingettes biodégradables... circulant dans les égouts … Cela serait-il vrai, pour qu'elle raison la commune n'a-t-elle pas engagé en urgence l'intégralité de l'investissement sur les trois sites polluants ?

Que dit le Maire bottant en touche, geste technique de footballeur, il en fut, il nous annonce que la production de l'abattoir serait passer de 5 000 tonnes à 20 000 tonnes, ces chiffres justifiant tout même le pire. Chiffre jamais atteint et si tel avait été le cas, l'entreprise ne serait pas dans la situation calamiteuse dans laquelle elle se trouve.

C'est au nom de l'emploi et des surcoûts que la station autonome n'a pas été imposée... que constate-t-on ? Des salariés ne vont-ils pas perdre leur emploi ?

Le Maire répète, à satiété, que pour lui, l'homme, l'humanité de l'homme est au centre de ses préoccupations … des hommes et des familles vont se retrouver en souffrance, que fera-t-il ? Quelle politique déploiera-t-il pour alléger les souffrances collectives ?

 

Cordialité

Jean DUBOIS

SARREGUEMINES Welferding

Partager cet article

Repost 0
ecrit par Jean Dubois
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

  • la lettre du secrétaire #136:"une élection mal comprise"
    Au Sommaire: une élection mal comprise d'où vient le blé ? Le regard de Sébastien Lefort: "Campagne et moyens" qu'en pensez vous ?: "la réforme du statut des stagiaires" EDITO : "j'ai de la chance moi...." Rue Briques et Pavés: primaires à droite au Pays...
  • le lettre du secrétaire #135: "je reste, je suis socialiste"
    Au Sommaire: " je reste, je suis socialiste"- carte blanche à Gérard Filoche "Valls à gauche ?" La démo de cousin Hub: par Hubert Fuss "matraquage fiscal ? vraiment ? qu'en pensez vous ?: la réforme territoriale ? EDITO : "En plein marasme, Lefort en...
  • la lettre du secrétaire #134:"...et le cul de la fermière ?"
    Au Sommaire: " Inciter à quoi ?" "...et le cul de la fermière ?" "Le coup de fil de Gérard à Céleste" - par Sébastien Lefort D'Bitscher chr o nique, par Sébastien Lefort Jaurès: 100 ans ! EDITO : "une idée intéressante" Rue Briques et Pavés: Lisez et...
  • Les mandatures se suivent … et se ressemblent !
    un stade d'entrainement ? de 1,5 à 2,5 millions d'€uros Il y a quelques jours de cela, et même un peu plus, le Républicain Lorrain avisait la population, quoique sans roulement de tambour, de l’état d’avancement du futur nouveau stade des Faïenceries....
  • la lettre du secrétaire #133:"le colibri et l'ignorant"
    Au Sommaire: " y a-t-il un pilote dans la salle ?" "le colibri et l'ignorant" "Le coup de fil de Gérard à Céleste" - par Sébastien Lefort D'Bitscher chr o nique, par Sébastien Lefort alerte enlèvement EDITO : "y a aussi un Bitscherland là-bas ?" Rue Briques...
  • la lettre du secrétaire #132:"D'ici et d'ailleurs"
    Au Sommaire: " D'ici et d'ailleurs" "Harmoniser par le haut" "Le coup de fil de Gérard à Céleste" - par Sébastien Lefort D'Bitscher chr o nique, par Sébastien Lefort EDITO : "le changement, c'est bientôt" Rue Briques et Pavés: Lisez et faites lire le...
  • Rendons à l’histoire ce qui lui appartient
    un Rentenmark egale 1.000 milliards de marks. Cela nous est répété à satiété : toute la politique économique allemande, et les blocages qui en résultent, nous viennent de la monstrueuse inflation qui, en 1923, met l’Allemagne à genoux. L’on peut comprendre...
  • la lettre du secrétaire #131:"sur la ligne...Céleste"
    Au Sommaire: " le changement, c'est...Giscard !" "sur la ligne...Céleste" "Le coup de fil de Gérard à Céleste" - par Sébastien Lefort D'Bitscher chr o nique, par Sébastien Lefort EDITO : "et si on changeait ?" "Faut-il fermer Fessenheim ? OUI !" Rue Briques...
  • non à l'instrumentalisation des enfants !
    honte aux parents qui mettent des pancartes dans les mains de leurs enfants ! et à tous ceux qui les instrumentalisent
  • problemes de Sarreguemines, la lettre ouverte d'un citoyen en colère
    Stationnement et circulation, civilité et code de bonne conduite ! Lors de sa dernière réunion de campagne, Casino des Faïenceries, pour l'élection municipale du maire de la ville et son Conseil, Céleste LETT, réélu, nous disait qu'il était plutôt traditionnel...